Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 10:00



 

L’absence de Moïse

 

L’une des particularités de notre paracha est l'absence du nom de Moïse. En effet, à aucun moment Moïse n’est cité nominativement. L'étonnement peut être justifié, car le fils d'Amram apparaît du début de l'Exode (sa naissance) jusqu'à la fin de la Torah (sa mort).

Pourquoi le nom de Moshé n’est-il pas mentionné ici ? Pourquoi est-il évoqué uniquement comme un ata, « toi » : « Et toi, ordonne aux enfants d'Israël… »

La raison nous est offerte par le Midrash, qui voit dans cette occultation, la conséquence de la demande du prophète, après la faute du veau

 

 

Suite à la volonté divine de recommencer l'histoire d'Israël uniquement à partir de Moïse, ce dernier déclare : « Pardonne donc à ce peuple-là, sinon efface-moi de Ton livre. » Et le Midrash de déclarer : « Toute parole d'un homme juste ne revient jamais vide. » Rivka avait dit : « Pourquoi vous perdrai-je tous les deux ? » La tradition nous annonce que Jacob et Esaü sont morts le même jour. En prononçant sinon efface-moi de Ton livre, Moïse a vu son nom disparaître de la paracha Tétsavé.

Freud nous a appris qu'aucune parole n'était jamais vaine. Le lapsus, le jeu de mots, la méprise, toutes ces formes verbales expriment un discours sous le discours.

Dans quel contexte, exprime-t-il sa requête ? Après la faute du veau d'or. L'Eternel veut construire une nouvelle identité d'Israël, à partir de Moïse, disons à partir de la seule tribu de Lévi, restée fidèle au monothéisme.

Dans ce dialogue anthropomorphique, Dieu se situe au plan de la rigueur absolue. Il veut créer une élite juive. Nous connaissons ce thème dans le Midrash. « Le Saint, béni soit-il, voulut créer le monde à partir de l'attribut de justice, mais constatant que le monde ne pouvait subsister, Il ajouta l'attribut de miséricorde. » Au plan de la justice absolue, seul Moïse est choisi, car seul Moïse est resté fidèle (avec la tribu de Lévi). Mais Moïse n'accepte pas cette élection, qui est sélection. Pour le peuple d'Israël, l’identité nationale précède l’identité religieuse. Dieu est le Dieu des patriarches, c'est-à-dire le Dieu de tout Israël, du juif fidèle ou oublieux. Utilisons des images modernes : Dieu est le Dieu du juif de Tel-Aviv et du juif de Jérusalem. Bien sûr, la vocation d'Israël se situe du côté de la fidélité, du côté de Jérusalem, du côté de la maison d'étude, mais tout juif est un Moïse potentiel. Comme l'enseigne Rambam : « Tout homme peut choisir d'être comme Moïse ou comme Bilaam. » Moïse met alors sa propre existence spirituelle en jeu pour sauver tout Israël. Il est exemple du vrai pasteur. Son pouvoir est vraiment un sacerdoce, et non une domination.

Cette occultation de Moïse dans notre paracha souligne vraiment son humilité. Il n’existe que pour Israël. Il ne tombera jamais dans l’abus de pouvoir, il restera jusqu’au bout le berger fidèle, fidèle à Dieu et fidèle à son peuple, l’un n’allant pas sans l’autre.

                                                                                                  Ph. HADDAD


csicsic@aol.com

Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 21:11

Madame Nicole Illouz

Présidente de Wizo - Nîmes

Et son équipe

 

Ont l’honneur de vous convier à la

 

SOIREE DE GALA

du

Samedi 28 Mars 2009

à 20 heures

Dans les salons de l’Hôtel Vatel

140, rue Vatel 30900 Nîmes

 

En présence de

Madame Joëlle Lezmi

Présidente de Wizo - France



Soirée dansante animée par

André Marthan

Une tombola dotée de lots exceptionnels

sera tirée au cours de la soirée

Soutenez par votre participation et

Votre présence les réalisations WIZO

En Israël

Repost 0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 17:14



POURIM

 

 La fête débute par le jeûne du 13 Adar : le Jeûne d'Esther est observé en souvenir du jeûne proclamé par la reine Esther avant d'intercéder auprès d'Assuérus en faveur de son peuple terrifié. Le jour suivant, le 14 Adar, est célébrée la fête de Pourim, instituée par Mordekhai (dit le Juif), cousin d'Esther en souvenir de la délivrance providentielle des Juifs. Le 15 Adar porte le nom de Chouchan Pourim (Pourim de Suse) en raison du combat qui opposa les Juifs et les partisants d'Haman dans la capitale perse, combat qui se poursuivit au-delà du 14, Assuérus ayant accordé sa protection aux Juifs durant un jour supplémentaire pour leur permettre de vaincre leurs ennemis. Leur délivrance ne peut donc être fêtée qu'un jour plus tard. Pour cette raison, les rabbins décrétèrent qu'à Jérusalem, ainsi que dans les autres villes fortifiées à l'époque de Josué, Pourim devait toujours être célébrée le 15 (au lieu du 14).

 

La pratique la plus importante est la lecture du rouleau d'Esther aux deux offices du soir et du matin. Dans la plupart des communautés, Pourim est marquée par une atmosphère joyeuse de carnaval : adultes et enfants assistent, déguisés, à la lecture et chaque fois que le nom d'Haman est prononcé, les fidèles frappent du pied, agitent des crécelles et organisent un joyeux chahut.

 

En raison de sa nature joyeuse, la fête de Pourim est l'occasion de festivités traditionnelles. Selon la loi rabbinique, celle-ci comprennent des échanges de nourriture, entre connaissances, voisins ou amis, dons de charité et séoudah (repas) de fête particuliers, se déroulant dans chaque maison durant l'après-midi.

 

Pourim, comme toute les fêtes, posséde ses plats traditionnels, qui comprennent des pâtisseries frites appelées "les oreilles d'Haman" (ozné Haman) et petits pains triangulaires fourrés de dattes, de pruneaux, de graines de pavot. Il est de coutume pour les parents de donner aux enfants le Pourim-Gelt (l'"argent de Pourim").

 

La fête de Pourim est considérée comme un jour de joie et comme une commémoration de l'oeuvre divine, mais de façon indirecte car le nom de Dieu n'est jamais mentionné dans le livre. Si cette fête ne véhicule aucun message éthique ou religieux clair, elle comporte néanmoins, comme celle de 'Hanoukah, une forte connotation nationale. Elle commémore la victoire des Juifs sur leurs ennemis, et la chute d'Haman, qui incarne l'archetype de l'antisémite. En la célébrant, nous renouvelons notre affirmation de notre foi en Dieu.


HORAIRES DE POURIM

Samedi 7 Mars : Shabbat Zakhor     Mi Kamoha.  Fin du Shabbat à 19 h 20

Lundi 9 Mars

Jeûne d'Esther. Début à 5h41

Chaarith à 7 heures

Minha à 18 heures 30 suivi de Arbith

Fin du Jeûne à 19h09 Lecture de la Meguila

Mardi 10 Mars

 Chaarith à 7 heures. Lecture de la Meguila : 8h,

Une autre lecture vous est proposée à 12h. à  17h30 dernière lecture suivie de Minha

Mercredi 11 Mars CHOUCHANE POURIM

Samedi 14Mars – Chabbat PARA

Chaarith à 8 heures 30

Minha à 18 heures suivi de Arvith  Fin du Shabbat à 19h29

 

 

Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 15:19
Pourim arrive !!!
et avec lui les joies et les chants. Les patisseries ausi. alors, après les trois recettes de la semaine dernière, voilà, pour compléter le plat de gateaux que vous allez envoyer à vos amis, 2 nouvelles recettes.

Donnez-nous le résultat de vos traveaux. Votre réussite nous fera plaisir.
Joyeyx pourim.

"Oreilles d’Haman"

 

   








Ingrédients

Pour : 10 Personnes
Préparation : 25 minutes
Cuisson : 30 minutes

Ingrédients :

Pour la pâte
500 g de farine
2 oeufs entiers + 1 jaune
2 cuillères à café de levure chimique
125 grammes de sucre
Sucre vanillé
1 cuillère à soupe d’huile
1 pincée de sel
250 grammes de margarine

Pour la farce :
200 grammes de confiture
100 grammes de raisins secs
100 grammes de noisettes ou d’amandes moulues

Préparation :

Faire une fontaine avec la farine. Y mettre les œufs entiers et le jaune, la levure, le sel, les sucres, l’huile, la margarine et un fond de verre d’eau. Pétrir.

Préparer la farce : mélanger la farce. Etaler la pâte au rouleau, comme pour une tarte. Découper des ronds à l’emporte-pièce, avec un moule ou un verre. Y mettre un peu de farce puis souder les bouts en triangle. Mettre sur une tôle et cuire à four moyen, à 200 ° (thermostat 6-7) pendant 10 à 15 minutes

 

  

Les croquants aux amandes







Ingrédients :

- 500 g de farine tamisée
- 150 g de sucre
- 3 oeufs + 1 blanc d'oeuf
- ½ verre d'huile
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 sachet de levure chimique
- 1 jaune d'oeuf+une goutte de vinaigre blanc
- 100 g d'amandes concassées et/ou des morceaux d'écorces d'oranges confite

Mélanger les oeufs, le sucre, le sucre vanillé, l'huile et les amandes. Mettre la farine et la levure. Huiler vos mains et faire 3 pains que vous posez sur du papier sulfurisé.

Dorer au jaune d'oeuf (avec une goutte de vinaigre blanc dans le jaune) mettre un peu de sucre cristallisé sur les pains. FOUR CHAUD 180° 15 MINUTES.

Retirer et couper des longuets et remettre au four pour dorer de chaque côté. Vous pouvez mettre également des raisins sec c'est suivant le goût.

 

Repost 0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 21:36

RAPPEL IMPORTANT

RAPPEL IMPORTANT

Informer autrement pour renforcer l’amitié

FRANCE – ISRAEL

La voix de la différence pour sortir de l’indifférence

"Le conflit israélo-palestinien est-il territorial ou idéologique?"

MERCREDI 4 MARS 2009

à 19H00 à la Maison Diocésaine Rue Salomon Reinach à Nîmes

CONFÉRENCE donnée par Maître Charles MEYER

Vice-Président Exécutif de France-Israël

P.A.F.: membres 8€, adultes 10€, couples 15€, gratuit : étudiants et – de 18 ans

A l'issue de la conférence, nous partagerons le verre de l'amitié



Retenez bien cette date. Une conférence à ne pas manquer.
Un éclairage indispensable sur le conflit.

  NOUS COMPTONS SUR VOUS CAR VOUS ETES NOTRE FORCE

Repost 0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 14:49

UNE VIDEO ANTISEMITE VISIBLE SUR YOUTUBE N’EST PLUS ACCESSIBLE EN FRANCE GRACE A L’ACTION DU CONSISTOIRE CENTRAL

 

Après avoir pris connaissance de la diffusion d’une vidéo antisémite, rappelant les pires heures du nazisme, s’inspirant directement des "Protocoles des sages de Sion », et selon laquelle les Juifs étaient partout en France et y détenaient tous les pouvoirs, le Consistoire central de France a remis le dossier auprès de son avocat, Me Alain Jacubowicz.

Suite à son intervention auprès des personnes compétentes, nous avons le plaisir de vous annoncer que le message désormais accessible sur le lien internet est le suivant : "Cette vidéo n'est pas disponible dans votre pays".

(http://www.youtube.com/watch?v=a32eQVTENVk)

Il est regrettable et inadmissible, soixante ans après la Shoah, que de tels poncifs de haine puissent encore exister et être véhiculés dans certains médias. Notre rôle est donc de rester vigilants et de continuer à lutter sans relâche non seulement pour l'honneur et la dignité du judaïsme, mais également pour défendre les valeurs de la République française.

Repost 0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 09:53

Nous apprenons avec joie, la naissance d'une petite fille chez Monsieur et Madame Levy BITTON, Rabbin de la Communauté de NÎmes.

Au nom du Conseil d'Administration de l'ACING, nous leur disons un grand Mazel Tov.

Nous souhaitons un rapide rétablissement à Madame Dvorah BITTON et une longue et heureuse vie à leur fille.



Repost 0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 17:30

Découvrez Carol Boyd Leon!
 
 
A propos de l'engagement communautaire
 
Notre paracha traite de la construction du temple portatif du désert, le mishkan, construit grâce aux dons des enfants d'Israël : or, argent, cuivre, tentures, bois, etc. Ce temple allait devenir le lieu par excellence de la ferveur religieuse qui allait s'exprimer par le korban, "sacrifice". Pourtant ce temple ne durera pas, ni le premier temple, ni le second. Après la destruction des temples, les rabbins ont sauvé le judaïsme en créant le beth haknésseth, la synagogue, et en remplaçant le sacrifice par la prière.
 
Ci-dessous un texte de la Mishna (traité Bérakhoth) qui nous allons actualiser :
"Rabban Gamliel enseigne l'homme est tenu de prier le shmoné essré tous les jours. Rabbi Yéoshoua enseigne : un résumé du shmoné essré (suffit). Rabbi Aquiba enseigne : si la prière est habituelle dans sa bouche, il récitera le shmoné essré, si la prière n'est pas habituelle dans sa bouche, il récitera un résumé."
 
Texte halakhique, technique pour spécialiste de la prière, pour croyant engagé dans l'expérience religieuse. Mais un texte du Talmudique en dit plus que ce qu'il dit, on peut en tout cas le faire déborder de son cadre normatif.
Ici trois grands maîtres de l'époque de la Mishna. Trois opinions (c'est bien connu, dans le judaïsme il existe autant d'avis que de rabbins). Le point de débat : la shmoné essré (la âmida) cette prière récitée debout à voix basse et qui remplace le sacrifice obligatoire. L'être juif ne se contente de revendiquer son identité, elle s'affirme à l'aune d'un engagement. Prier, assumer un face-à-face avec Dieu, à la synagogue, dans son foyer.
Pour Rabban Gamliel, le président du tribunal rabbinique, l'exigence est totale, il faut assumer la prière instituée par Ezra, au retour de l'exil de Babylone. La totalité de l'être juif se conjugue ici avec la totalité de la prière. 
Rabbi Yéoshoua est souvent en opposition avec Rabban Gamliel. Pour le deuxième maître, l'exigence n'est pas dans la totalité de la prière ; même un résumé, un concentré de prière, un reader digest est suffisant. Si je ne viens pas à la synagogue à l'ouverture, même si je pars avant la fin, j'ai affirmé ma présence, ma solidarité avec les juifs d'aujourd'hui, et ceux d'hier. On n'est pas moins juif si on en fait moins, l'important c'est de faire, c'est d'affirmer un engagement.
Rabbi Aquiba, le grand Aquiba, reconnu de son vivant comme le plus grand de sa génération, Rabbi Aquiba comparé à un nouveau Moïse va trancher par "ça dépend". Pas une réponse à la Normande, mais une réponse à la mesure de chacun. Il y a celui qui prie tous les jours, qui ressemble à Obélix, qui est tombé dans le judaïsme quand il était tout petit. Pour lui, bien sûr, l'exigence est totale, mais celui qui bégaye, qui bafouille son judaïsme, le "simple" du soir de Pessah, voire "celui qui ne sait pas poser de question", pour lui il faut une autre modalité normative : un résumé de prière, un judaïsme de base, un judaïsme en 10 leçons.
La halakha (la conclusion rituelle) est comme Rabbi Aquiba. Car la communauté c'est cela : un ensemble de juifs à différents niveaux d'engagement, à différents niveaux de savoir. L'important est de sentir qu'il s'agit bien de sa famille.



                                                                                             Ph. Haddad


      csicsic@aol.com
                                      Ce Shabbat est dédié à la mémoire de
              Notre regretté       Aaron,   Aaroni BENSOUSSAN   אהרן

        Que son âme veille sur toute la famille
 et sur toute la communauté
Repost 0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 15:06
Il y a trois ans, jour pour jour, nous fêtions à la Synagogue de Nîmes, l'intronisation du Sepher Torah offert par les familles Simon et Weill à la mémoire du Docteur Lucien Simon.

Aujourd'hui, 2 Adar 5769, 26 février 2009, lors de l'office de Chaarith nous avons lu dans ce Sepher torah à sa mémoire

Je tenais à  rappeler son souvenir car la vie de Mr Simon a été pour nous tous un exemple d'abnégation, de discrétion et de dévouement au service de la communauté.

Nous prions pour que son âme repose en paix.


csicsic@aol.com
Repost 0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 17:38


Chers Amis,

Nous vous adressons ci-dessous toutes les informations concernant les prochaines fêtes de Pourim. ne manquez pas de vous y reporter régulièrement. 

HORAIRES DE POURIM

Samedi 7 Mars : Shabbat Zakhor     Mi Kamoha.  Fin du Shabbat à 19 h 20

Lundi 9 Mars

Jeûne d'Esther. Début à 5h41

Chaarith à 7 heures

Minha à 18 heures 30 suivi de Arbith

Fin du Jeûne à 19h09 Lecture de la Meguila

Mardi 10 Mars

 Chaarith à 7 heures. lecture de la Meguila : 8h,

Une autre lecture vous est proposée à 12h. à  17h30 dernière lecture suivie de Minha

Mercredi 11 Mars CHOUCHANE POURIM

Samedi 14Mars – Chabbat PARA

Chaarith à 8 heures 30

Minha à 18 heures suivi de Arvith  Fin du Shabbat à 19h29


csicsic@aol.com 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives