Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 13:37
Repost 0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 13:21

                                                         Boycotter Durban II

Pour avoir gardé un souvenir terrifiant du spectacle donné, en septembre 2001, par la première Conférence des Nations unies contre le racisme à Durban , en Afrique du sud, nous sommes inquiets de ce qui s’annonce une fois de plus à la Conférence qui doit se tenir à Genève du 20 au 24 avril prochain et que l’on désigne déjà sous le nom de Durban II. En 1981, des ONG avaient fait littéralement main basse sur les débats tous consacrés à une mise en cause exclusive d’Israël et à un déchaînement insolent et impudique de l’antisémitisme.

Que peut-on attendre de la Conférence de Genève, si elle a lieu, sinon une réédition pure et simple de la rencontre sud-africaine ? Pourquoi ? Parce que la déclaration finale de cette conférence est déjà, paraît-il, rédigée et que le seul pays dont la politique soit fustigée, et dans quels termes, est naturellement une fois de plus Israël. Il faut rappeler que le bureau du comité préparatoire est présidé par la Libye et que les vice-présidents qui sont aussi les rédacteurs de la déclaration finale sont pakistanais, cubain et iranien. On a le droit de sourire tant ces pays sont tous réputés pour être exigeants en matière de démocratie et de respect des droits de l’homme.

La bonne nouvelle est que la Conférence de Genève est aujourd’hui décidément mal partie. Après Israël, le Canada et les Etats-Unis, l’Italie a annoncé son intention d’en boycotter les travaux. Quant à la France, si elle continue, pour l’heure, à y participer, son Premier ministre, M. François Fillon, a prévenu qu’elle « n’acceptera pas qu’Israël soit stigmatisé, sa politique calomniée et que la communauté juive dans son ensemble soit flétrie ». On ne saurait mieux dire…

Qui ne voit que la réponse la plus appropriée aujourd’hui à ce qui s’annonce comme une nouvelle rencontre de la haine est celle de la chaise vide.

Il faut boycotter Durban II.

Joël MERGU
Président du Consistoire Central


csicsic@aol.com

Repost 0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 08:22


Trente neuf travaux pour bâtir des mondes

Avec Vayakel et Pékoudé nous terminons le livre de Shémoth (Noms), traduit par Exode. Nous retiendrons les grands moments de ce livre : l’esclavage puis la libération des enfants d’Israël, le don des Dix Paroles, la faute du veau d’or et le pardon de Dieu, enfin la construction du sanctuaire du désert. Le Baal Hatourim (Rabbi Yaakov ben Asher- Allemagne 1270 - 1340) nous servira de guide.

 

Moïse fit rassembler toute l’assemblée des enfants d’Israël et il leur dit : Voici les choses que l’Éternel vous ordonne de faire.

(EX. 35, 1)

 

Toute l’assemblée d’Israël :

Pourquoi est-il précisé « toute » l’assemblée, qu’apporte cette information supplémentaire ? Cela signifie que Moïse rassembla les hommes et les femmes. Pour la réalisation du sanctuaire du désert, Moïse voulut que chaque membre de la communauté participât.

Il en est de même aujourd’hui si nous voulons réaliser une communauté vivante et pérenne.

 

De faire :

Dans le texte hébraïque, « de faire » se dit laassoth. Ici le mot est écrit avec le waw élidé, c’est-à-dire [lamed – âyin – sin – tav], alors que d’habitude, on place un waw avant le tav. Le Baal Hatourim déconstruit le mot laassoth en lamed – técha. « Lamed » ayant la valeur numérique de 30 et « técha » signifiant 9, nous obtenons le totale de 39.

Ce chiffre 39 correspond aux trente-neuf travaux qui servaient à construire le sanctuaire du désert. Notre exégète fait cette intéressante remarque : si nous comptons le nombre de mots qui parle de l’action divine pour créer le monde (chapitre 1 de la Genèse /Béréshith) nous trouvons 39 mots.

A travers cette mathématique une leçon nous est donnée : Dieu créé le cosmos et y place l’homme. A son tour, l’homme est invité à créer son propre monde, un sanctuaire, un lieu où l’homme et Dieu pourront se rencontrer.

En ce sens, l’homme est « partenaire de Dieu dans l’œuvre du Commencement



                                                                                                                                                                                 Ph Haddad

Repost 0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 11:40
Prenez cinq minutes pour voir et entendre cette vidéo que je trouve très explicative même si vous ne lisez ou comprenez l'Hébreu.
La musique est superbe. cinq minutes et vous revivez Pessah tel qu'on nous l'a raconté dans notre enfance.

csicsic@aol.com
Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:48

 

 

PESSAH

 

La fête de Pâque est l'une des fêtes les plus importantes dans notre vie religieuse. Elle commémore la sortie d'Égypte, la naissance d'Israël en tant que peuple et plus généralement elle est la fête de la liberté et de la fin de l'asservissement de l'homme par l'homme. D'après la Hagada, chaque juif à le devoir de se considérer comme s'il était sorti lui même d'Égypte.

 

Pessah dure 8 jours du 15 au 22 Nissan.

 

LES TEMPS FORTS

 

Le jeûne des premiers nés :

La dernière plaie d'Égypte était la mort de tous les premiers nés mâles. Seuls les habitants qui avaient tracé une marque sur le linteau de leur porte étaient épargnés. La veille de Pessah un jeûne des premiers nés mâles est observé.

 

La chasse au 'Hamets :

Le hamets désigne tous les produits à base de l'une des cinq céréales :

 blé

 orge

 avoine

 épeautre

 seigle

qui subissent un processus de fermentation.

Dans toutes les maisons, la semaine qui précède Pessa'h donne lieu à un grand nettoyage et à une chasse au 'hamets. Tout le 'hamets doit être donné, détruit ou vendu.

La veille de Pâques, toute la famille recherche les dernières miettes éventuelles de 'hamets.

 

 

LE SEDER

C'est une obligation de se réunir les deux premiers soirs de Pessa'h pour raconter en détail le récit de la sortie d'Égypte et d'y associer un rituel permettant la transmission orale de la signification de la fête. Le livre qui rassemble le rituel et les textes qui sont récités ce soir là s'appelle la Hagada.

 

Le Séder de Pessah est très précis et minutieusement réglé, voici les temps forts du Seder :

 

Le plat du Seder

Sur la table doit se trouver un plateau comprenant un certain nombre d'aliments symbolisant chacun un élément important du récit de la sortie d'Égypte.

 

Les 3 matsot :

Les matsot symbolisent la précipitation du peuple juif qui a dû partir sans attendre que le pain soit levé. Il faut 3 matsot :

• 2 pour les 2 pains des jours de fête

• 1 que l'on coupe en 2 pour symboliser la séparation de la Mer Rouge en deux

D'après la tradition juive les trois matsot symbolisent les trois patriarches : Abraham, Issac, Jacob.

D'après la Cabale, ces trois matsot sont le Cohen, le Lévi et Israël qui symbolise l'unité du peuple juif.

La consommation des matsot est obligatoire.

 

Les œufs et l'os

L'œuf symbolise le cycle de la vie : la vie - la mort

L'un des œufs associé à l'os de mouton symbolise le sacrifice fait au temple.

 

Les herbes amères : maror et la laitue

Les herbes amères sont là pour rappeler le sort des hébreux tenus en esclavage, et la laitue symbolise le fait que Dieu a eu pitié de son peuple et qu'il la fait sortir d'Égypte.

La consommation du maror est obligatoire

 

Le harosset

C'est un mélange de noix, figues, grenades, dattes, pommes et vin rouge, il symbolise les briques d'argiles que devaient fabriquer les juifs esclaves en Égypte.

 

 

LA TABLE DU SEDER

Cette fête symbolisant la liberté, chaque communauté a pris l'habitude de déposer sur la table des objets qui symbolisent les hommes libres. Certains même prennent ce repas non pas assis mais allongés sur des divans.

 

LA TENUE VESTIMENTAIRE

Chacun selon son origine porte des vêtements symbolisant la classe des hommes libres. Pour certaines communautés c'est le blanc qui était interdit aux esclaves, ou les couleurs qui étaient réservées aux hommes riches et libres.

 

LES 4 COUPES DE VIN

Chaque personne doit boire 4 coupes de vin en se penchant du côté gauche symbole de la libération des hébreux.

 

LE PROPHETE ELIE

D'après la tradition, le prophète Élie participe à la fête de Pessah. Aussi,

• une coupe de vin est placée sur la table du Seder pour lui

• la porte est ouverte à la fin du repas pour le faire entrer 

Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:31

L’ACING

&

Le Centre Communautaire

sont heureux de vous annoncer l’organisation des deux soirées

Seder de Pessah

 

Mercredi 8 et jeudi 9 avril 2009

à partir de 20h30

 

au Centre Communautaire Sarah & Aimé Grumbach

Animées par Mr Levy BITTON

Rabbin de la communauté de Nîmes

Et vous invitent à y participer

-        Si vous êtes seuls,

-        Si vous voulez vivre un Seder convivial,

-        Si vous voulez entendre des commentaires éclairés sur Pessah, ce Seder est pour vous.

-         

PAF par personne :  25 €uros le Seder,
 40 €uros pour les deux soirées

Gratuit pour les enfants de moins

de 10ans

 

Les inscriptions ne seront fermes qu’après réception de votre règlement à l’ordre du Centre Communautaire Sarah et Aimé Grumbach, 5 rue d’Angoulême 30000 Nîmes

Réservation téléphonne : F.BRAMLY 06 60 54 34 76

J. GHANASSIA : 06 73 04 12 07

------------------------------------------------------

 

 

Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 08:31


Chers Amis,
Nous sommes à deux semaines de pessah et il faut impérativement penser à nous faire parvenir vos commandes de Matsots et de vins.

Comme précisé dans la circulaire qui vous a été envoyée, nous ne pourrons honorer que les commandes reçues.

De plus, une permanence est assurée à la Synagogue le mardi de 15h à 18h, pour tous renseignements complémentaires. Tel : 04 66 29 51 81

Merci d'y penser.

csicsic@aol.com
Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 08:58

Bibi, mettez votre éloquence au service de votre pays


Félicitations ! Vous avez été choisi pour diriger le prochain gouvernement d'Israël. J'espère maintenant que vous ferez un bon Premier ministre. Il y a environ quinze ans, je vous avais reçu à l'université d'Oxford pour la seconde fois.

Une grande manifestation d'étudiants palestiniens vous avait accueilli avec les mots : "Netanyahou, pour ta gouverne, nous sommes favorables à l'OLP !" Courageusement, vous avez fendu le rassemblement hostile et avez invité les agitateurs à assister à votre conférence.
A la fin de votre intervention magistrale, les étudiants vous ont salué d'une standing ovation. Bon nombre de vos détracteurs les plus acerbes m'ont avoué avoir assisté ce soir-là à l'un des plus brillants discours jamais entendu.

Je me souviens très bien de vos propos. Vous aviez rappelé ce fait extraordinaire : dans toute l'histoire du monde, deux démocraties ne se sont jamais fait la guerre. Vous aviez clairement imputé le conflit du Moyen-Orient aux dictatures arabes.

Mais c'est votre capacité de transcender le discours généralement simpliste proposé par la plupart des hommes d'Etat israéliens, et de vous exprimer comme un défenseur des droits de l'Homme mondiaux qui avait électrifié l'auditoire.

Vous aviez expliqué que si les 22 pays arabes qui entourent Israël étaient des démocraties, et non des dictatures, la paix se propagerait dans toute la région. Vous aviez également fait valoir que nos frères et sœurs arabes méritent de vivre libres, tout comme les Juifs et les Arabes d'Israël.

Ce soir-là, comme dans vos innombrables apparitions à la télévision, vous étiez le plus éloquent porte-parole qu'Israël ait jamais produit, l'illustre orateur Abba Eban compris.

Défenseur des droits des Arabes

Dans vos fonctions de Premier ministre, toutefois, il semble que vous n'ayez pas tiré meilleur profit de votre verve.

Négligeant le fait que la vraie bataille d'Israël est celle de la conquête des cœurs et des esprits du monde entier, vous vous êtes enlisé dans le processus de paix qui, sous votre gouvernement, et ceux des Premiers ministres qui vous ont précédé et succédé, a produit principalement des résultats négatifs.

J'ai patiemment attendu de vous entendre faire usage de vos brillants arguments sur la nécessité de voir poindre une démocratie au sein des pays arabes, et sur le fait que ces 400 millions de citoyens du monde ont le droit de protester contre leur gouvernement ou de lire la vérité dans un journal, comme les Arabes israéliens peuvent le faire.

Au lieu de cela, même sous votre gouvernement, le monde a persisté à croire que le refus d'Israël de renoncer à de vastes étendues de terre reste le principal obstacle à la paix. Et ce, alors que les différents accords "terre-contre-paix" n'ont jamais apporté à l'Etat juif que haine et insécurité.

Il y avait une autre raison pour laquelle j'attendais le paradoxe de voir un Premier ministre israélien devenir le défenseur des libertés arabes au Moyen-Orient.

J'ai toujours cru que la survie sur le long terme de l'Etat juif était due à son passé biblique en tant que lumière des nations. Israël doit être une bénédiction pour les autres peuples. Dans les domaines de la médecine, la technologie et l'agriculture, l'inventivité et le savoir-faire israéliens sont un apport considérable pour le bien-être des citoyens du monde.

Mais j'ai toujours espéré que le peuple juif rayonnerait par son sens de la dignité humaine et sa sagesse, qui sont, reconnaissons-le, ses principales qualités.

Le président Shimon Peres a orchestré l'année dernière une conférence internationale pour discuter de l'avenir du pays à l'occasion de ses 60 ans.

Je me suis toujours émerveillé du caractère exclusif de ces congrès. Pourquoi ne pas organiser un colloque mondial sur l'avenir de la famille, à l'heure où, en Occident, un mariage sur deux se solde par un divorce ?

Le peuple juif est célèbre pour ses valeurs familiales. Pourquoi ne pas faire d'Israël la référence suprême dans le domaine de l'éducation des enfants et de la solidité des couples ?

Ou encore, pourquoi ne pas parler du statut de la femme - prôné avec brio par l'Etat juif - avec ses femmes-soldats, ses dirigeantes politiques et l'archétype de la mère israélienne suffisamment forte pour envoyer ses fils au combat, mais assez douce pour les rassurer sur un réel espoir de paix ?

Pourquoi ne pas débattre de la coexistence ethnique, Israël étant le premier pays dans l'histoire à avoir arraché des populations noires de l'esclavage pour leur faire goûter à la liberté. Qui est le mieux placé que ce pays qui a brassé des communautés de toutes les couleurs et de tous les horizons pour traiter de fraternité et d'humanité ?

Alors, Bibi, vous allez me dire : "Mais Shmuley, ils sont tous juifs. Le monde nous accuse de racisme et de nationalisme. Et comment pouvons-nous être le défenseur universel de la dignité de la femme et de la famille lorsque le monde entier n'a qu'une envie : entendre parler du conflit israélo-arabe ?"

La parole est d'argent

Tel est exactement mon propos. Comment quelqu'un d'aussi éloquent et persuasif que vous permet-il au monde de définir Israël, au lieu de le laisser se définir lui-même ?

Le monde accuse-t-il le Dalaï Lama de racisme et de nationalisme pour avoir dit que les bouddhistes tibétains méritent d'avoir leur propre pays pour sanctuaire ?

Je comprends que la Chine les a envahis, mais qui a désigné le Dalaï Lama comme porte-parole attitré du peuple tibétain ?

Il est, ne l'oublions pas, un monarque népotique, qui n'a jamais été choisi par la voix du peuple.

Mais le monde le soutient, parce que cet homme et son peuple sont considérés comme une grande lumière de l'humanité, et son pays, celui qui a apporté la spiritualité aux Occidentaux matérialistes.

Tandis qu'Israël reste aux yeux de tous, le pays dont la principale contribution se résume à des points de contrôle, entreprises de sécurité et fusils Uzis.

Il est temps pour l'Etat hébreu de devenir une lumière pour les nations, et je crois qu'avec vous, il a enfin un Premier ministre dont l'éloquence et la maîtrise du verbe peuvent enfin étouffer le bruit incessant du conflit. Israël n'est pas seulement le-pays-dont-les-Arabes-ne-veulent-pas-au-Moyen-Orient.

A Oxford, vous avez brillamment parlé de la perte de votre frère, à Entebbe, et de la manière dont l'action qu'il a menée en Ouganda a contribué à renverser le monstre Idi Amin, un homme qui a abattu un nombre incalculable d'Africains sans défense. Serait-ce trop vous demander d'utiliser votre position de dirigeant parmi les plus exposés pour regagner les cœurs ?

Nous savons tous que pour le moment, le conflit israélo-palestinien est malheureusement insoluble. Israël ne peut faire la paix avec des mouvements terroristes tels que le Hamas et le Hezbollah aux commandes, armés par un Iran haineux et menaçant, pour lesquels la disparition de l'Etat juif de la carte n'est qu'une question de temps.

C'est pourquoi le moment est venu de changer le cours de l'histoire et de présenter Israël comme une bénédiction pour le monde entier, plutôt qu'une malédiction pour les Palestiniens.

Vous avez affirmé, au cours de votre campagne électorale, que vous poursuivrez le processus de paix en mettant l'accent sur les besoins économiques des Palestiniens et l'aide au renforcement de leurs institutions. C'était là un excellent début. Evidemment, rien de tout cela ne sera facile.

Mais, pour avoir servi comme rabbin à Oxford pendant onze ans et avoir vu la profonde et injuste hostilité qu'Israël suscite, je peux vous dire que si vous avez pu obtenir une standing ovation d'un millier d'étudiants d'Oxford, alors vous pouvez susciter des réactions positives de CNN, MSNBC et même de la BBC.

Barack Obama est devenu président en grande partie grâce à ses dons oratoires. Bibi, il est temps pour vous de mettre ce talent qui est le vôtre au service de votre pays.
 

Par Shmuley Boteach 

- Shmuley. www.shmuley.com

source: jpost

 

Repost 0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 11:46



Madame Nicole
Illouz

Présidente de Wizo - Nîmes

Et son équipe

 

Ont l’honneur de vous convier à la

 

SOIREE DE GALA

du

Samedi 28 Mars 2009

à 20 heures

Dans les salons de l’Hôtel Vatel

140, rue Vatel 30900 Nîmes

 

En présence de

Madame Joëlle Lezmi

Présidente de Wizo - France



Soirée dansante animée par

André Marthan

Une tombola dotée de lots exceptionnels

sera tirée au cours de la soirée

Soutenez par votre participation et

Votre présence les réalisations WIZO

En Israël

 

Repost 0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 10:47

Notre ami Laurent SOTTO nous avait (presque) caché ses talents !!
nous avions qu'il avait un bon petit brin de plume, mais très discret sur ses projets, nous cécouvrons aujourd'hui qu'il vien de publier son deuxième livre.
Je vous livre le commentaire du "Midi Libre". Ne vous privez pas du plaisir d'être parmi les premiers à posséder  "MOTS DITS" de Laurent Sotto
                                                                                                   Claude SICSIC

Son premier livre. Maux d'esprit (2004), oscillait entre roman et nouvelles. Son second, Mots dits, opte pour la poésie, « domaine où l'on peut donner libre cours à son imagination et trouver une musicalité avec la rime, la versification ». Bref, une plage d'évasion dans un quotidien administratif : Laurent Sotto, Biterrois d'origine, "émigré" à Nîmes voilà dix-huit ans, travaille dans les services du conseil général. Et si, un temps, il songea à embrasser une carrière de professeur, il ne put se résoudre à se glisser dans le carcan de l'Education nationale.

«J'aime l'idée qu'il n'y a pas de vérité absolue. Dans mon recueil de poésie, je me suis beaucoup inspiré du mouvement de "La pataphysique". Et le titre de mon ouvrage fait référence aux poètes maudits. » Clins d'œil à des férus de littérature.

Laurent Sotto l'avoue sans peine : «Je n'ai besoin d'être reconnu que par des gens que j'apprécie. Amélie Nothomb, par exemple, à qui j'ai envoyé un livre : elle m'a répondu dès le lendemain. J'attends, en revanche, la réponse de Régis Debray. » Il a choisi de publier Mots dits à compte d'auteur, ne le déposant que chez les libraires Teissier et Goyard. Prélude, peut-être, à une prochaine étape : deux manuscrits attendent d'être achevés. L'un, une pièce de théâtre, s'attache à Che Guevarra et sa philosophie politicienne. « L'autre, Le héron cendré a, pourpoint de départ, un détail d'un tableau de Balthus. » Un peintre assoiffé d'absolu... •

M.-L. G. I "Mots dits", 25 pages. 5 euros.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives