Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 09:41

Mr Jacques DECALO, fils de déportés a été très émouvant lorsque, après que six bougies eurent été allumées à la mémoire des six millions de juifs exterminés dans les camps nazis, il a retracé l'effroyable histoire de la Shoah.

En voici les premiers mots. (L'ensemble de l'intervention sera adressée à ceux qui m'en feront la demande)

 

Decalo yom hashoah

Mesdames, Messieurs,Bonsoir,

 

 

Certains parmi-vous ont été surpris que nous commémorions aujourd'hui "jeudi" le Yom HaShoah, alors que nous aurions peut-être été plus nombreux un dimanche. Il est vrai que ce soir, nos bancs me paraissent moins garnis que l'année dernière.

 

Pour les Juifs du monde, il y a une journée dans l'année qui est tout particulièrement consacrée à l'effort de mémoire : se souvenir de ceux qui ont souffert, de ceux qui se sont battus, de ceux qui sont morts. Six millions de Juifs, soit un tiers des Juifs du monde, furent assassinés ; des familles entières totalement décimées.

 

Cette journée du Yom HaShoah fut proposée par les survivants de cette effroyable époque de l'histoire de l'humanité ; en particulier par les rescapés du soulèvement du ghetto de Varsovie qui débuta le 19 avril 1943. Mais cette date était le premier jour de Pessah (la Pâque juive), et les autorités rabbiniques ne purent associer ce jour de joie et de délivrance à la sinistre tuerie nazie. En 1950, il fut décidé que le jour de la Shoah serait fixé au 27 Nissan du calendrier hébraïque. Cette date anniversaire était encore comprise dans la période du soulèvement du ghetto de Varsovie.

 

Ce jour-là, un Kaddish s’élève à l’unisson de toutes les synagogues du monde pour ceux qui sont partis sans prière, et l'officiant récite le "El Malé Rahamim" dédié à nos martyrs.

 

La commémoration se fait de diverses façons, qui ne sont pas établies par le rite religieux. Certains, comme nous le faisons ici, allument six bougies en mémoire des six millions de morts ; des poèmes et des prières sont récités ; des survivants racontent ; malheureusement, ce soir plus un seul n'est parmi-nous. Certains organisent des cérémonies où l'on lit des pages du Livre des Noms, comme nous l'avions fait l'année dernière en citant les enfants du Gard exterminés dans les camps de la mort, pour donner une idée de l'immense nombre des victimes.

 

En 1959, la Knesset proclama le Yom a Shoah comme jour férié national de recueillement en Israël. En 1961, une loi fut promulguée pour fermer les établissements de loisirs le jour de la Shoah. A dix heures du matin, une sirène retentit pour inviter toute la population d'Israël à s'immobiliser, éventuellement sortir de voiture, et observer une minute de silence.

Si le 27 Nissan tombe un vendredi ou un samedi, le Yom a Shoah est commémoré le dimanche suivant.

 

 

 

Il y a un, je me suis adressé à vous au moment de la commémoration dans cette synagogue du Yom a Shoah.

 

Nous sommes à nouveau réunis dans cette Maison de l'Assemblée (Beit a Knesset), où la tradition juive veut que ce soit un lieu de prière, mais aussi un lieu d'études et d'échanges polémiques.

 

Le peuple juif, tout au long de son histoire, a cultivé, en matière religieuse, la critique; et les débats rabbiniques restent un modèle de liberté par leurs controverses quelquefois volcaniques, mais toujours respectueuses du contradicteur.

 

Certains esprits chagrins ont estimé par des remarques irréfléchies que parler des victimes non juives de la Shoah, et leur rendre hommage, n'avait pas forcément leur place en ce jour, puisque le dernier dimanche d'avril est consacré à toutes les victimes de la déportation.

 

A ceux là, je réponds qu'il n'y a ni jour ni heure pour rappeler cette pénible page de notre histoire, et que je persiste, et signe mon respect envers tous nos frères humains, chrétiens, musulmans, athées, tziganes, homosexuels, résistants et autres, qui ont subi tout comme nos parents le joug de la barbarie nazie.

 

Isy BORNE, dernier témoin déporté de notre communauté était parmi nous. Aujourd'hui, il n'est pas à nos côtés pour témoigner, car très fatigué il ne peut se déplacer. Je souhaite qu'il puisse se rétablir, et que nous puissions encore le rencontrer pendant de longues années.

Vous vous souvenez sans doute que lorsque j'ai terminé de prendre la parole, cet homme respectable et fatigué a fait l'effort de se lever pour venir m'embrasser et me parler.

Ce qu'il m'a dit, vous ne l'avez pas tous entendu. Mais ceux qui étaient à côté de nous, et qui l'aidaient à se tenir debout se rappellent avec émotion qu'il m'a remercié des propos que j'avais tenu et surtout de n'avoir oublié personne, ni rien…

Il m'a aussi demandé de continuer la transmission de cette monstrueuse page de l'histoire de l'humanité, afin que cela ne se reproduise plus......

 

Cette intervention fut suivie de la prière

à la mémoire des six millions de Juifs torturés par les Nazis

dont voici la traduction :

 

El malé rahamim

Dieu plein de miséricorde, Toi qui résides dans les hauteurs, accorde un repos éternel, sous les ailes de Ta providence, à l'instar des saints et des purs qui brillent et étincellent comme la lumière du firmament, aux six millions d'âmes d'Israël, aux déportés et exterminés pendant la Shoah, hommes, femmes, enfants, qui furent assassinés, brûlés, dans les camps de la mort, en particulier à :

Auschwitz-Birkenau, Belzec, Chelmno, Sobibor, Maïdanek, Treblinka, Stuthof, Dachau, Büchenwald, Mathausen

Par la prière exprimée par notre communauté pour l'élévation de leur âme, ô Père miséricordieux, recouvre-les des Tes ailes à jamais, que leur âme soit protégée dans le faisceau de vie éternelle, que l'Eternel soit leur héritage, que le souvenir de leur opprobre ne s'efface jamais, et que leur mérite se pose en permanence sur nous et sur tout Israël.

ô terre ne recouvre pas leur sang, que leurs cris restent vivants, qu'ils reposent en paix et qu'ils se relèvent à la fin des temps, et disons amen.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives