Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 16:23

bando_toubichvat2010.jpg



TOU BICHVAT ET LA BIODIVERSITE

 

 

La politique écologique est à l'ordre du jour, car notre planète est malade : pollution, réchauffement, destruction de la forêt amazonienne – un poumon de la terre – espèces animales en voie de disparition, etc. Certains ont accusé la Bible d'être à l'origine de cet esprit destructeur, puisqu'il est écrit "emplissez la terre et conquérez là" (Gn 1, 28). Une fois de plus la critique va de paire avec l'ignorance. En effet, pour nos sages zal, cette conquête ne peut être aveugle mais doit être fondée sur l'éthique monothéiste. D'ailleurs, Adam notre ancêtre fut un jardinier, et non un pollueur de jardin.

 

En fait dans sa sagesse infinie, la Torah nous a déjà mis en garde contre nos excès et nos tentatives de modifier l'ordre établi par le Créateur, qu'Il soit béni. Ainsi dans la paracha Kédochim (paracha centrale de la Torah), nous lisons : "Observez Mes décrets : n'accouple point des bêtes d'espèces différentes ; ne sème point dans ton champ des graines hétérogènes, et qu'un tissu mixte (chaatnez) ne couvre point ton corps". (Lv 19, 19). Nahmanide (1194 - 1270) offre une interprétation d'une grande actualité.

 

"Voici le sens de l'interdiction des mélanges : D. a créé des espèces différentes dans le monde, des êtres vivants qui se meuvent et des végétaux. Et Il les a dotés de la faculté reproductive de telle sorte qu’ils engendrent et se perpétuent, tant que D. le voudra pour le maintien du monde. Et Il a ordonné qu'ils engendrent selon leur espèce pour toujours, comme il est dit leminéhou ("selon son espèce"). Ceci est la raison qui pousse les animaux à procréer pour le maintien de l'espèce quand les mâles se joignent aux femelles. Mais celui qui accouple deux espèces différentes dénie et change l'ordre de la Création comme s'il pensait que le monde de D. était incomplet, et qu'il aidait le Créateur en ajoutant des créatures.".

 

Ne parle-t-on pas aujourd'hui du respect de la biodiversité ?

 

Cette année la fête "écologique" de Tou Bichvat tombe en même temps que la paracha du Cantique de la mer. La coïncidence est éloquente : plutôt que de vouloir modifier la création divine, sachons être des serviteurs reconnaissants envers notre Créateur et travaillons dans ce monde pour construire un monde de fraternité, et non d'intérêts mercantiles.

 

 

 

 David MESSAS

Grand Rabbin de Paris

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives