Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:03


Quelques lois concernant le Kaddich.

 

On se doit d’être très attentif, quand on entend le Kaddich et répondre Amen au moment voulu.

 

Nos sages ont enseigné dans le Traité Chabbat 119 : «Quiconque répond Yéhé Chémé Rabba Mévorakh, que son grand nom soit béni, de toutes ses forces verra ses mauvais décrets annulés. »

 

Nos maîtres ont expliqués : « De toutes ses forces, signifie avec toute sa Kavana : toute sa concentration, c'est-à-dire qu’il faut réunir toutes ses forces et son esprit aux mots que l’on prononce : « Yehé Chéméh Raba Mévarakh ».

 

Il est aussi enseigné dans Pirké Hékhalot : « Au moment où les Béné Israël entrent dans les synagogues et disent « Yéhé Chémé raba » à haute voix, ils annulent les mauvais décrets. » C’est pourquoi, on doit s’efforcer de courir pour écouter le Kaddich, afin d’y répondre « Amen » à haute voix et avec Kavana.

 

Il est évident que parler pendant le Kaddich est tout à fait « mal placé » ; même dire des Divré Torah à ce moment là, n’est pas autorisé. Il n’y a aucune différence entre un Kaddich et un autre, tous ont tout à fait la même valeur et importance.

 

Au moment où le Hazan récite le Kaddich, le Tsibour ne doit pas le réciter à voix basse en même temps que lui, mais il doit être attentif, et ne répondre qu’aux Amen.

 

Rav F. Elbaz

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives