Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:47

10 commandements 1500X1050

 

 

Du général au particulier

Une réflexion à partir de Rachi

 

 

Nous lirons ce Shabbath matin les Dix Commandements, ou plus précisément les Dix Paroles, qui constituent la première législation religieuse et civile révélée à tout Israël. Certes à la sortie d’Egypte, Israël reçu les lois de Pessah, mais ils restaient circonscrits à la libération, tandis que le Décalogue constitue un code religieux et éthique permanent pour la société d’Israël.

Nous proposons cette semaine une réflexion à partir de Rachi (1040 – 1105), le célèbre rabbin de Troyes.

 

 

Analyse rapide

 

Le décalogue est inauguré par cette phrase :

« Dieu (Elo-him) prononça toutes ces paroles pour dire » (Exode XX, 1).

Commentons succinctement !

Elo-him : Dieu dans son attribut de justice, Il donne ici la loi

Pour dire : la parole divine doit être transmise, de génération en génération.

Toutes ces paroles : Nous avons ici un principe de yitour (un mot qui paraît en plus), ici le mot kol, « toutes ». Nous pourrions comprendre la même chose si le texte disait : « Dieu (Elo-him) prononça ces paroles pour dire ». Le Midrash cherche un sens à ce mot apparemment superfétatoire. Voici la réponse de Rachi

 

 

Lecture de Rachi

 

Et l’Eternel prononça toutes ces paroles en ces termes : Cela nous apprend que le Saint, béni soit-Il, prononça les dix paroles en une seule parole, ce qu’un homme ne peut réaliser. Si c’est ainsi que signifie « Je suis l’Eternel ton Dieu, tu n’auras pas d’autres dieux etc. ? Cela signifie qu’il recommença à exprimer chaque parole pour elle-même.

 

Pour Rachi la révélation commence par un phénomène surprenant : Dieu dit tout en une parole, en un instant, puis développe en détails.

Au début de la Genèse, Rachi offre une interprétation similaire (Gn I, 14) :

 

« Les cieux et la terre furent créés le premier jour, mais chaque élément fut placé en son jour. »

 

Interprétation

 

On peut prendre un exemple à partir de la fonction intellectuelle. Quand on trouve une solution, tous les éléments sont présents dans le flash de la solution, ensuite nous détaillons les éléments. Dans le langage de la Kabbale, l’illumination correspond à Hokhma (Intuition) et l’égrènement des idées se nomme Binah (Discernement).

L’ensemble de la Création et l’ensemble du Décalogue forment un tout, aucun élément n’est plus important qu’un autre, tout procède du Dieu un. Mais du fait que nous nous trouvons dans un monde qui est un espace – temps, alors les choses ont besoin de lieu et les mots de temps. C’est du haut des Cieux de la sagesse infinie de Dieu que procède toute réalité. Lorsque nous vivons le détail de la vie nous restons reliés à la source infinie.

 

Philippe HADDAD

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives