Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 15:08

Yitro

 L'individu et la collectivité 

 Cette semaine nous lisons la paracha Yitro, celle des dix commandements ou "dix paroles". Ce décalogue va constituer la base de la société des Hébreux : La reconnaissance d'un Dieu libérateur, l'interdiction formelle de l'idolâtrie, le respect du Shabbat et des parents, et les interdictions de l'assassinat, de l'adultère, du vol, du faux-témoignage et de la convoitise. Chaque parole appellerait un long développement, mais retenons cette idée majeure : la relation à Dieu n'est jamais coupée de la relation au prochain, le religieux et l'éthique doivent toujours se conjuguer.

Si cette législation s'adresse à la collectivité d'Israël, fraîchement libérée, on remarquera que chaque parole divine s'exprime à la deuxième personne du singulier : "Je suis l'Eternel TON Dieu… TU respecteras…, TU n'assassineras pas etc."

Le judaïsme n'opte ni pour un collectivisme absolu dont nous avons vu les effets pervers dans les régimes communistes, ni pour l'individualisme à tout crin comme le prône le libéralisme moderne. Il s'agit plutôt d'assumer son rôle unique au sein de la communauté et du peuple en sachant que l'individu peut agir sur le collectif, comme le collectif sur l'individu.

« Peuple saint » :

On a souvent reproché au peuple Israël d’être « un peuple élu » dans le sens d’une disqualification du reste de l’humanité. On se souvient de la triste formule du Général de Gaulle « peuple sûr de lui et dominateur ». L’expression « peuple saint » renforcerait la critique. Ramban (Rabbi Moshé ben Nahman dit Nahmanide) offre une interprétation très judicieuse.  Ici le mot « saint » n’est pas adjectif qualificatif de « peuple ». En fait nous avons là une sémikhout, un « état construit », c’est-à-dire un complément du nom. Il ne lit pas « peuple saint », mais « peuple du Saint », c’est-à-dire de Dieu.

En d’autres termes, Israël n’est pas saint (aucun peuple ne l’est du point de vue de la Torah), mais il est appelé par vocation à sanctifier en accomplissant la volonté de Celui qui est saint : le Saint, béni soit-Il.

Philippe HADDAD

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

popopopo 30/01/2013 16:44


peuple saint si il suit les commandements

Robert 30/01/2013 15:50


Amen.

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives