Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 09:21

Mishkan1

Parfois la paracha Vayakel est séparée de Pékoudey, parfois elles sont liées, cela dépend de notre calendrier. Cette année 5771 étant une année dite embolismique, c'est-à-dire de 13 mois, (en hébreu on dit méôubéreth "enceinte"), alors les deux sidroth sont séparées. Pour autant elles demeurent liées par le même thème la construction du mishkan, du sanctuaire du désert, et des habits des cohanim des prêtres.

 

La force du repentir

La paracha de la semaine commence par ces mots : « Moïse rassembla toute la communauté de témoignage des enfants d’Israël. »

Nos sages enseignent que toute réparation de faute doit être du même ordre que la faute commise. Si quelqu’un faute en mangeant non kasher, alors il réparera en mangeant dorénavant kasher ; si quelqu’un faute par le non respect du Shabbath, il corrigera en respectant le Shabbath etc. Ici, le rassemblement avait une fonction pédagogique importante, il s’agissait de corriger la faute du veau d’or. En effet, la paracha ki tissa nous avait appris que « tout le peuple se rassembla autour d’Aaron » pour lui demander la fabrication du veau d’or.

Pris de panique par l’absence de Moshé (toujours le danger des charismatiques), le peuple voulut trouver un substitut dans cette idole d’or fondu.

En fait, le peuple avait exprimé son désir d’une divinité en offrant le métal précieux. La réparation (tikoun) devait être du même ordre, à savoir canaliser la ferveur du don vers le service authentique de l’Eternel (avodat Hachem lichma).

C’est pourquoi Moïse demanda au peuple de se rassembler, mais cette fois-ci pour offrir l’or, l’argent, les tissus, pour l’érection du temple portatif (michkan). La Torah est un livre honnête. Elle raconte la grandeur et les faiblesses d’Israël qui sont les faiblesses de tout homme ou de toute société. A aucun moment, la Tradition n’a voulu occulter les fautes des explorateurs, de David, etc. L’homme doit assumer sa mémoire. C’est ainsi que l’on réalise la téchouva, le repentir. Car derrière la faiblesse, se trouve, de nouveau, la grandeur, celle de se ressaisir pour monter plus haut. Comme disent nos sages, les fautes du veau d’or ou celle de David ne furent mentionnées que nous enseigner la valeur de la téchouva. Par ce nouveau rassemblement dans le servir l’Eternel, Israël montrait sa volonté de s’amender.

Le pardon de la faute idolâtre fut accordé le 10 du mois de tichri. Il devint pour les générations futures le jour de l’expiation de l’Eternel pour tous ceux qui reviennent sincèrement vers Lui.

Philippe Haddad

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

(Clovis Simard,phD) 09/03/2011 16:49



Bonjour,


Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
      
Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.


La Page No-7: VEAU D'OR !


LES HÉBREUX ET LES MATHÉMATICIENS ?


LA MÉCANIQUE QUANTIQUE.


Cordialement


Clovis Simard



Edith 25/02/2011 04:52



Bonjour ; je me permet de vous écrire pour vous montrer un blog sur Centerblog où des articles sur Israël circulent ; des articles où l'antisémitisme est flagrant ! cette personne a déjà eu des
démélés à ce sujet. Voici le lien : http://chantouvivelavie.centerblog.net/


Bonne journée, Edith



Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives