Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 10:35

Deux enfants, deux éducations

 

Toledot«Les jeunes hommes grandirent : Esaü devient un homme qui savait chassé, un homme du champ alors que Jacob était un homme intègre, assis dans la tente » (Gen 25, 27). Ce verset oppose les deux frères jumeaux : le premier sait chasser. Rachi explique : Esaü connaît l’art de capturer le cœur de son père. Il est rusé et utilise sa parole pour piéger Isaac. Jacob est, au contraire, intègre, entier avec lui-même. Il ne joue pas avec les autres et montre son vrai visage. Seconde opposition : le premier est l’homme des champs, de l’extériorité, donc de l’apparence. Jacob est assis dans les tentes. Il cultive son intériorité et la vie de sa conscience.

Toutefois, ces différences de caractères, des dissemblances d’attitudes, ces contrastes de projets de vie ne se sont révélés qu’une fois les frères adultes, comme le souligne le verset cité en exergue.

Durant leur enfance, Jacob et Esaü ont reçu une éducation identique. Ensemble, ils ont étudié, ensemble, ils ont découvert, ensemble ils ont appris. Comment comprendre alors qu’une même éducation (et pas n’importe laquelle) ait pu générer deux résultats à ce point antinomiques ?

Le Rav Chimchon Raphaël Hirch (dans son commentaire sur ce verset) répond judicieusement à cette question en écrivant que c’est précisément parce que les deux frères ont eu une éducation quasi similaire qu’ils ont ensuite marché sur des chemins si discordants. Le deuxième couple des patriarches « a oublié un principe important de l’éducation : « Eduque le jeune homme selon son chemin » (Proverbes 22, 6) ». Chaque enfant a ses particularités, une singularité qui lui est propre. On ne s’adresse pas à Esaü comme on s’adresse à Jacob.

Durant sa grossesse, Rébecca avait été avertie qu’elle allait engendrer deux personnalités qui seraient complètement distinctes l’une de l’autre. L’un serait l’homme de l’esprit, l’autre de la puissance. L’un tiendrait un livre en main, l’autre une épée (commentaire du Rav Hirch sur le verset 23). « Si Isaac et Rébecca avaient pénétré l’âme d’Esaü, si au préalable, ils s’étaient demandé comment intégrer au service divin la bravoure et la puissance, alors Esaü aurait été un puissant devant D… » et non un puissant chasseur et Esaü et Jacob « seraient rester des frères jumeaux dans leur esprit et dans leur mode de vie ».

D’ailleurs, beaucoup plus tard, quand Jacob bénira ses enfants, il comprendra bien que « se tiennent là la tribu sacerdotale, la tribu royale, celle des commerçants, celle des paysans, celle des guerriers ». Chaque tribu recevra la bénédiction qui lui convient, selon son essence, selon son être.

Mais pourquoi a-t-on oublié que le premier né était différent du second ? Peut-être, pouvons nous proposer de nous inspirer d’un autre commentaire du Rabbin de Frankfort sur le verset 24 qui décrit la naissance des deux enfants : « Vehiné, et voilà que c’étaient des jumeaux ! ». Le vocable « vehiné », « et voilà » connote toujours, dans le texte de biblique, un effet de surprise. Il annonce quelque chose de tout à fait inattendue. Ce ne peut être donc la naissance de jumeaux qui a provoqué la stupéfaction de Rébecca puisqu’on lui avait déjà annoncé qu’elle mettrait au monde deux garçons. L’étonnement provient du fait que les êtres qu’on lui avait décrit si opposés, si antinomiques, voilà que ces deux êtres sont jumeaux et se ressemblent ! Esaü et Jacob différaient dans le sens où le premier était davantage développé au niveau pilaire mais outre cette avance physique, ils se ressemblaient physiquement.

Ce n’est pas parce que deux hommes sont frères ou qu’ils se ressemblent qu’ils sont les mêmes.


Rabbin Jacky Milewski

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 23/11/2011 20:08


C'est une lecture particulièrement intéressante.


La différentiation des deux frères....est une approche juste du fait que chaque être humain est unique.....Et donc , mérite qu'on l'approche avec une attitude approprié à cette unicité...pour
mettre en nvaleur et développer la particularité de chaque être humain.


Quelle extraordinaire réalité que l'unicité de l'être !!!


Merci Seigneur pour ce mystère ..... Merci pour ce Sidra qui mérite d'être médité, ruminé et digéré pour produire la vie dans nos relations .....SHALOM


 

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives