Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 14:58
bv000003.jpg

MICHPATIM

 

 

Certains fideles de notre communauté assimilent les six cent treize mitsvot au seul décalogue. Les lois inscrites dans les dix commandements sont déjà une montagne difficile à Gravir. Mais l’erreur provient de leur peur de ne pouvoir déjà appliquer les dix règles gravées dans deux tables. Leur parler d’autres, nombreuses, touchant tous les domaines aussi bien intimes que relationnels, semblent souvent une gageure. Comment leur expliquer que D. en nous fixant des lois a voulu nous épargner une recherche éthique et une perte de temps incalculables. Lorsque nos voyageons, nous sommes heureux de l’agence qui a tout prévu : le lieu de séjour, le transport dans d’excellentes conditions, les loisirs, la prévention du moindre souci. Notre satisfaction et nos remerciements sont la moindre manière de nous montrer redevables de tant de sollicitudes.

 

Cette sidra vient nous rappeler une évidence. Le décalogue prononcé dans un décor unique : le mont Sinaï, n’a pas été la seule manifestation divine pour notre protection et notre sécurité. Les autres lois ont été dictées aussi à Moché sur le Mont Sinaï. Elles ont donc une valeur identique et un souci égal pour nos propres appréhensions dans un monde hostile et difficile. S’il a fallu de nombreux siècles à nos gouvernants de mettre en place un système d’assurance sociale comprenant les remboursements des soins et le prise en charge des jours chômés dus à la maladie, la Thora indique ces deux règles en un verset. (ch.21 v.19)

 

Les lois les plus ardues concernent les relations entre individus. Nous savons que les tribunaux sont submergés par les plaintes déposées par les hommes et les femmes qui ne s’accordent pas ou qui sont victimes de la violence ou autres sévices. Les dommages et intérêts relèvent pour certains de l’arbitraire des juges et pour d’autres de l’injustice. Il est difficile de satisfaire tout le monde. Un juge doit mettre de coté ses propres convictions et sentiments pour que la recherche de la vérité soit éclatante. La sidra aborde cette partie et met en garde d’emblée les légistes qui croient uniquement en leur pouvoir sans la peur de l’erreur judiciaire. La Thora demande donc aux juges de percevoir D. dans tous leurs actes. Dans ces textes de justice courante le juge n’apparait pas en tant que « choffete ».Il a pour nom « ELO HIM » le propre nom de D. Ce titre suprême doit bien entendu conférer aux juges honneur et respect mais aussi circonspection et tremblement. Leur conduite dictée par l’envie de suivre les directives divines sera couronnée de succès parce qu’il aura démontré aux justiciables qu’ils craignent D. donc ils ne sont pas au dessus de la loi.

 

Rabbin Salomon MALKA

 csicsic@aol.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives