Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 09:36

Kora'h

 

Le fils qui sauve le père

                Lorsque la Torah présente la généalogie de Kora’h, elle ne le fait pas intégralement. En effet, le texte dit que Kora’h est fils de Yitshar, fils de Kehat, fils de Lévi mais la suite logique « fils de Jacob » n’est pas citée. L’ancêtre manque à l’arbre généalogique !

                Rachi explique que Jacob a perçu la révolte de Kora’h dans une vision prophétique et a demandé à ce qu’il ne soit lié d’aucune manière à cette malheureuse histoire. Ceci se déduit d’une phrase prononcée par Jacob à propos de Lévi dans Genèse 49, 6 : « O mon âme, ne chute pas dans leur complot, bikehalam  ». Or c’est précisément ce verbe qui est utilisé pour décrire la révolte contre Moïse et Aaron : « Ils se liguèrent (vayakhilou) contre Moïse et Aaron ». La rupture de la généalogie s’explique donc par le fait que le patriarche ne se reconnaissait pas dans sa descendance. Kora’h se situe bien aux antipodes de ce qu’il a voulu transmettre comme leçon de vie. En effet, Kora’h jalouse Moïse et Aaron et n’hésite pas à scinder le peuple pour assouvir son ambition peu glorieuse. Or Jacob sait dans sa chair et son cœur ce que signifie que d’être persécuté par ses proches, que d’être jalousé par des frères. Il suffit de rappeler qu’Esaü voulait tuer Jacob pour avoir obtenu les bénédictions paternelles et la souffrance qu’il endura à cause de la jalousie maladive que portaient ses fils à l’égard de Joseph. On imagine bien que le patriarche a tout fait pour éduquer sa progéniture dans le respect d’autrui, dans l’éradication du sentiment de jalousie et du souci de l’harmonie familiale. Aussi Jacob ne se reconnait pas l’ancêtre de son arrière arrière petit fils Kora’h qui n’a rien retenu de la leçon, qui n’a pas tenu compte de son arrière arrière grand père. Le révolté s’est exclut de la famille de Jacob.

                Le salut de ce désœuvrement familial parviendra grâce à l’intervention des enfants de Kora’h. En effet, comme le fait remarquer Rachi, Kora’h sera réintégré dans la chaîne familiale. Dans I Chroniques 6, le texte rapporte que David préposa au service musical du sanctuaire plusieurs lévites dont « Heman le chantre, fils de Joël, fils de Samuel, fils d’Elkana, fils de Yehoram, fils d’Eliël, fils de Toah, fils de Tsouf, fils d’Elkana, fils de Mahat, fils d’Amassaï, fils d’Elkana, fils de Joël, fils d’Azaria, fils de Tsefania, fils de Tahat, fils d’Assir, fils d’Eviassaf, fils de Kora’h, fils de Ytshar, fils de Kehat, fils de Lévi, fils d’Israël ». Ceux qui ont permis à Kora’h de revenir dans le giron familial sont ses enfants. Eux marchent sur la voie de Jacob, sur la voie de la construction de l’harmonie dans la famille. C’est bien cela que représente le chant d’Héman associé à celui de ses collègues : chacun chante sa partition, selon son rythme et sa voix, selon son ton et son intensité. C’est là que la symphonie est belle : quand chacun est à sa place. L’harmonie est au chant ce que la paix est à la famille.

                Si Héman est rattaché à Jacob, c’est grâce à Kora’h puisque celui-ci est le lien avec le patriarche. Autrement dit, un père qui a quitté la voie du judaïsme peut réintégrer la chaîne d’Israël par la fidélité du fils à la tradition d’Israël. On réintègre le père en ne marchant pas sur ses voies…

Rabbin J. Milewski

 

 Tous mes remerciements à Mr le Rabbin J. Milewski pour son aimable participation et je lui dis "à bientôt" si D.ieu le veut

Claude SICSIC

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives