Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 09:38

Veau d'Or

KI TISSA : Kippour en filigrane

 La paracha de Ki Tissa est connue pour être la paracha de la faute du veau d'or. Croyant Moïse mort, le peuple se rassemble autour d'Aaron pour que celui-ci fabrique une idole. Lorsque Moïse descend du mont Sinaï il constate l'idolâtrie, brise les Tables de la Loi, et fait exécuter, par la tribu de Lévi, quelques trois milles hommes. L'histoire aurait pu en rester là, une grande catastrophe comme il y en eut dans le livre de la Genèse, mais Moïse va surprendre Dieu.

Le temps de la colère

 A la colère de Moïse s'ajoute la colère de Dieu, à cause de l'idolâtrie. Dans la Bible, l'idolâtrie constitue l'un des péchés capitaux. C'est pour la faute d'idolâtrie qu'Esaü, le frère aîné de Jacob, sera disqualifié au profit de son cadet. C'est parce que Salomon épousa des femmes idolâtres qu'au final son royaume éclata à sa mort. Si Israël faute alors qu'il vient de recevoir la Torah, c'est le signe qu'il ne pourra pas jouer son rôle de témoin de Dieu au sein de l'humanité. Pour autant tout le peuple n'a pas fauté, Moïse et la tribu de Lévi sont restés fidèles. Dieu annonce à Moïse qu'une sélection va s'opérer : Israël sera issu de ceux qui sont restés fidèles. La démarche n'est pas nouvelle, Dieu opère souvent par sélection de mérite : Abel contre Caïn, Noé contre la génération du déluge, Abraham contre Sodome, Jacob contre Esaü. Dieu agit en justice.

Quand Moïse change la donne !

L'attitude de Moïse va remettre en cause ce comportement divin. Transcendant sa propre colère, le prophète déclare dans un élan d'amour pour le peuple : "Soit, Tu pardonnes, sinon efface-moi du livre que Tu as écris". C'est la première fois que nous constatons un sentiment de solidarité humaine. Ni Noé, ni même Abraham ne franchirent (ou n'osèrent franchire) le pas. Le dilemme est renvoyé à Dieu.

Et Dieu va pardonner !

1007847Et Dieu révèle un nouvel attribut : la miséricorde. Rahamim, de la racine rehem "matrice, utérus", la miséricorde s'entend comme donner une nouvelle vie, c'est-à-dire une nouvelle chance à celui qui a fauté, qui a connu une certaine "mort" spirituelle.

Dieu révèle à Moïse ce que la tradition nomme les 13 attributs de miséricorde  et qui commence par : « Le SEIGNEUR passa devant lui en proclamant : Éternel, Éternel (YHWH, YHWH), Dieu compatissant et clément, patient et grand par la fidélité et la loyauté,… » (Exode 34, 6). Ce verset presque tous les juifs l’ont entendu ne serait-ce qu‘à Kippour (vayavor ado-naï âl panav vayikra…), car ce verset constitue le cœur des supplications de ce jour de jeûne.

Selon un calcul précis de nos maîtres, Moïse descendit du mont Sinaï avec les secondes tables, le dixième jour du septième mois (de la sortie d’Egypte). On comprend que cette date soit devenue pour les générations futures : la date de Kippour.

Grâce à l’intervention de Moïse, nous avons mérité de recevoir ce grand jour pour effacer nos fautes et mieux assumer notre vocation spirituelle de peuple d’Israël.

Philippe Haddad

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives