Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 10:19

moise 352X316

Ki_Tissa

 

Le début de cette paracha semble sympathique. Il est question du recensement du peuple hébreu selon une recette presque indolore. Chaque adulte mâle, âgé de vingt ans et plus, donne un demi sicle. La somme recueillie et comptée a double rôle. Les sicles serviront d’une part à acheter le bétail pour les sacrifices de l’année et d’autre part ils permettent de connaitre le nombre exact de la population. A ce jour nous continuons à collecter des sommes d’argent en souvenir du demi sicle, afin de ne pas oublier cette recommandation le jour où D. reconstruira le Temple. Depuis le début d’Adar l’appel est lancé dans toutes les synagogues et cette collecte s’ajoute aux autres en guise de solidarité communautaire.

 

Mais cette paracha nous apporte une indication essentielle de l’état moral de ce peuple certes libre mais fragile après ce goulag égyptien qui a laissé des séquelles traumatisantes. Le choix du veau d’or comme symbole de guide en remplacement de Moché, absent depuis quarante jours et quarante nuits, s’explique logiquement et illogiquement à la fois.

 

La divinité égyptienne en forme de veau que seuls les égyptiens adoraient, et que les hébreux exécraient en Egypte, prend une place énorme dans le drame de ce peuple abandonné momentanément. Il n’hésite pas interpeller Aaron pour lui présenter un autre dirigeant qui sera le change de Moché. Il n’y a pas à première vue de faute irrémédiable commise par tout un peuple désespéré et qui a besoin d’une autorité de référence. L’illogique est dans le choix d’une statue en or et qui prend les traits de ce veau, animal mythique égyptien. Le projet de Moché, Aaron et tous les responsables hébreux qui ont éduqué cette population pour une reconnaissance de D. unique et sans image explose et éclate en mille morceaux.

 

Moché refuse de devenir un personnage central, une sorte de fils de D. ou de représentant d’une puissance céleste qui doit en permanence être présent même après sa mort, sans quoi toute la nation est en danger de disparition. Les religions issues de la nôtre, ont eu besoin de ce stratagème pour non seulement exister mais aussi perdurer.

 

La faute du veau d’or va changer les rapports entre D. et son peuple. Les tables de la Loi écrites sur un matériau provenant de D., vont être gravées sur une matière plus courante : la pierre. Il est dorénavant nécessaire de s’appliquer à étudier, à mémoriser, à comprendre avant de pouvoir appréhender la Thora.

 

La recherche et la quête de D. changent d’aspect. Seules les personnes capables de fournir des efforts pour vivre selon les lois de la Thora seront récompensées et approcheront le trône divin. La notion de l’ignorance comme un critère d’handicap humain pour l’approche du divin est compréhensible même si les sages ont toujours prôné le devoir du savoir.

 

Dans toutes les générations futures, le père se doit d’éduquer son fils comme une obligation aussi importante que de lui apprendre un métier. Tout individu s’intègre dans une société par deux chemins : l’éducation et le travail pour gagner sa pitance.

 

Rabbin Salomon MALKA

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives