Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 14:35

family.jpg

Les signes religieux ostentatoires 

 Notre paracha traite des lois de la vache rousse (para adouma) dont les cendres étaient utilisées pour purifier ceux qui étaient impurs à l'époque du Temple.

Le thème de la pureté et de l'impureté est très vaste et très complexe, la section la plus importante de la Michna (tradition orale) lui est consacrée.

Nous retiendrons une idée : cette vache présentait, entre autres, le signe ostentatoire de sa rousseur. Sa fin était d'être réduite en cendres, c'est-à-dire qu'il fallait supprimer sa visibilité aux yeux du quidam.

La Torah puis le judaïsme se sont toujours méfiés du visuel. Pour les exégètes, cette vache évoque son petit, le veau ; tout particulièrement, ce veau d'or, hautement visible à qui le peuple israélite rendit un culte en l'absence de Moïse.

La vache rousse était consumée comme le veau fut brûlé ; et comme les premières tables de la loi furent brisées. Les nouvelles tables furent ensuite cachées dans l'arche d'alliance, elle-même dissimulée dans le Saint des saints, lieu inaccessible à l'œil humain. Même le grand prêtre le jour de Kippour ne pouvait y pénétrer qu'après avoir empli l'intérieur de fumée d'encens.

Rien dans le culte divin n'a besoin d'être extériorisé ; la prière juive par excellence est la âmida, récitée à voix basse, sans le moindre éclat de voix, son transe extatique.

Et sur le corps de tout fils d'Israël, le signe de sa judéité est placé dans l'endroit le plus intime de son être : l'organe de la reproduction.

Et la kippa ailleurs qu’en un lieu de prières, la barbe, les papillotes, les caftans noirs, (qui se ferment à l'envers de la coutume masculine d'ailleurs) et autres signes ostentatoires ? Des ajouts culturels sans lien direct avec l'authentique service de Dieu qui est d'abord service du cœur.

Quand le maître Chmouel dans le Talmud déclare "la loi du pays est la loi" (dina démalkhouta dina), il invite aussi à certaine assimilation au paysage culturel ambiant, surtout dans des Etats de droits, sans rien renier de notre foi et de nos pratiques.

Toute vie doit se construire dans le juste rapport aux êtres et aux choses !

Philippe HADDAD

Merci à mon Amie Gisèle pour l’aide ponctuelle qu’elle m’a apportée aujourd’hui pour la mise en ligne de cette page.

csicsic@aol.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives