Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 09:57

397212 290797394357821 1397846530 n

Nous recommençons maintenant, comme chaque année, la lecture de la Torah depuis le début, c'est a dire a partir de la paracha Berechit.

Celle-ci commence par le verset suivant : "Berechit bara elo-kim et hachamayim veet haarets", c'est a dire : "Au commencement D-ieu créa le ciel et la terre".

Le role de la Torah, comme on le sait, est de nous enseigner comment nous devons nous comporter, quels sont les commandements que D-ieu nous a ordonne.

Paradoxalement, avant même de nous enseigner ces commandements, elle commence par nous faire savoir qui est l'auteur de la création.

Rachi soulève la question suivante : pourquoi la Torah a-t-elle voulu nous enseigner en tout premier lieu la création du monde. Il rapporte a ce sujet la réponse de Rabbi Its'hak : "C'est en application de ce qui est écrit: 'la puissance de ses actions, il la fait connaitre a son peuple afin de vous remettre l'héritage de peuples', car si les peuples du monde viennent dire a Israël: 'Vous êtes des voleurs, car vous avez conquis les terres des sept nations', il faut alors leur répondre ainsi: 'Toute la terre appartient a D-ieu; il l'a créee et l'a donnée a ceux qui sont droits a ses yeux. Selon sa volonté, il la leur a donnée, et selon sa volonté, il la leur a reprise et nous l'a donnée'".

Ce sujet semble d'actualité, et mérite d'être analyse.

Le fait que la Torah ait décide d'écrire cet enseignement avant tous les autres indique qu'il y a un certain fondement dans cet argument que les nations puissent reprocher a Israël, au point que l'on doive le justifier par la propriété divine.

De toute évidence, il est clair auprès de toutes les nations du monde, et ceci en a toujours été ainsi, qu'une terre peut passer de la domination d'une nation a la domination d'une autre nation par voie de conquête.

S'il n'en avait pas été ainsi, le reproche d'être des voleurs aurait alors du être adresse a l'encontre des sept peuples de Canaan, qui les ont pris des mains des descendants de Chem. Le peuple juif, qui descend de Chem, serait par contre sur cette terre de son plein droit.

Une attaque formulée à l'égard d'Israël, lui reprochant d'avoir conquis cette terre serait donc denuee de tout fondement.

Il ne serait pas logique de considérer que l'ordre dans lequel ont été présentés les enseignements de la Torah dépende du risque d'une accusation sans aucun fondement. Force est donc de constater que l'accusation dont parle Rabbi Its'hak relève d'un domaine différent.

Les peuples reconnaissent, certes, qu'un territoire puisse être conquis par un peuple. Mais la conquête opérée par Israël revêt une autre dimension.

Lorsqu'un peuple conquit un territoire, il peut aussi bien en être dépossédé par la suite.

Dans le cas de la terre d'Israël, c'est différent. Lorsque les juifs s'y sont installes, ils ont sanctifie la terre, qui est toujours restée, depuis lors, la terre d'Israël, et qui le restera éternellement.

Que ce soit pendant les périodes ou les juifs ont gouverne sur leur terre, que ce soit pendant celles ou ils y étaient assujettis a d'autres nations, ou que ce soit celles ou ils en étaient expulses, éparpillés dans le monde entier, Israël est toujours restée leur terre. Parmi les 613 commandements de la Torah, nombreux sont ceux qui ne peuvent être appliques qu'en terre sainte, nombreux sont ceux qui ne concernent que les récoltes effectuées sur la terre d'Israël. Les lois qui concernent la sainteté de la terre, celles qui concernent la sainteté particulière de Jérusalem, et celles qui concernent l'emplacement du temple ont de tout temps été respectés.

C'est de cette dimension d'appropriation éternelle de la terre d'Israël que parle Rabbi Its'hak.

Celle-ci, effectivement, ne rentre pas dans le moule des conquêtes que reconnaissent les nations, et ils pourraient effectivement nous accuser de vol. C'est la raison pour laquelle la Torah nous enseigne que ceci est justifie par la propriété divine.

La terre entière appartient à D-ieu, et c'est selon sa volonté qu'elle peut changer d'état, devenir la terre sainte, la terre d'Israël, pour l'éternité.

Et ceci fut effectue en trois étapes: D'abord, il l'a créée et nous l'a donnée. Ensuite, il l'a remise aux sept peuples. Finalement, il la leur a reprise afin de nous la donner, pour toujours.

C'est la raison pour laquelle la Torah commence par le récit de la création du monde, et nous expose les actions des générations qui ont suivi, et ce jusqu'a la sortie d'Egypte. Car c'est dans ces enseignements que l'on trouve la justification de la propriété éternelle du peuple juif sur la terre d'Israël, propriété qu'aucun exil ni aucune revendication ne saurait remettre en cause.

Puissions-nous bientôt vivre en paix sur notre terre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives