Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 10:06

BECHALAH

 

Dieu ne peut transformer le cœur de l’homme

 

Notre paracha présente le grand moment de la traversée de la mer des Joncs (yam souf). Moment miraculeux incontestablement. Selon les maîtres de la Mishna (cf. la Haggada de Pessah) il y eut même beaucoup plus de miracles à la mer des Joncs qu’en Egypte. Le midrash s’attache à donner les détails de cette traversée : l’eau devint limpide à droite et à gauche, le fond de la mer se durcit pour que les enfants d’Israël ne s’enfoncent pas dans le boue, etc. Pourtant il semblerait que le miracle de Dieu ait été limité…

 

Le début de la paracha commence ainsi :

 

« Lorsque le pharaon laissa partir le peuple, Dieu ne le conduisit pas par le chemin du pays des Philistins, qui était pourtant le plus proche. Car Dieu se dit : de peur que le peuple ne se ravise en voyant la guerre et ne s’en retourne en Egypte. » (Ex. XIII, 17)

 

Changement de programme :

 

 Si Dieu avait dû guider le peuple d’Israël par le chemin le plus court pour arriver au pays de Canaan, il aurait suffit de suivre la bande côtière de l’Egypte en passant par la Philistie qui est la bande de Gaza aujourd’hui.

 

Or une raison empêche Dieu de suivre ce plan « de peur que le peuple ne ravise en voyant la guerre ». Eh oui Dieu a un empêchement ! Il ne peut agir sur la peur des hommes, Il ne peut faire qu’un peureux devienne miraculeusement un homme courageux ; de même Il ne peut faire qu’un haineux devienne un amoureux. Ainsi il ne peut faire qu’un antisémite devienne un philosémite, prêt à tout pour défendre Israël.

 

Par contre en donnant du temps aux hommes, ils peuvent acquérir certaines vertus, pour peu qu’ils le veuillent et qu’ils reçoivent l’éducation dans ce sens. Ce fut le but de la traversée du désert, les enfants d’Israël avaient été esclaves pendant des siècles. Un esclave n’est pas libre quand on lui retire ses chaînes, mais quand dans sa tête il devient libre.

 

La Torah révélera plus tard (paracha Chélakh lékha) que cette génération n’était pas prête à entrer en Israël.

 

Assumer notre destinée

 

Au XXe, un événement tragique allait montrer que le peuple juif ne voulait plus se laisser dominer par les nations : la révolte du Ghetto de Varsovie. Les résistants moururent tous, mais ils insufflèrent un courage au peuple juif de se battre pour survivre. Depuis la révolte de Bar Kokhba (133 – 135) il n’y eut pareille insurrection.

 

Il n’y eut pas de miracle ni au moment de la destruction du Temple, ni pendant la Shoah, sauf que le peuple d’Israël décida d’assumer dignement sa destinée face aux nations.

 

 

 

Philippe HADDAD


Toub2010 11

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bechalah 09/01/2011 15:05



J'aime beaucoup ce dvar Torah.


En voici un autre sur Bechalah : http://www.torah-box.com/chavoua-tov/bechalah-5771,56.php



Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives