Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:21


 

Regarder la réalité en face

 

 

PAR ARMAND ABECASSIS*

 

Pourquoi aucun juif français, solidaire d'Israël, ne met-il le feu à une mosquée ? Parce que le judaïsme l'interdit. Pourquoi aucun Israélien ne se fait-il exploser dans un lieu public palestinien ? Parce que le judaïsme l'interdit. Pourquoi ne trouve-t-on pas d'enfant israélien aux premières lignes d'une lutte ? Parce que le judaïsme l'interdit. Pourquoi les Israéliens, du fond de leur âme, cherchent-ils la paix ? Parce que le judaïsme enseigne que Chalom est un nom divin. Pourquoi des avis contradictoires s'expriment-ils en Israël et s'y expriment-ils librement ? Parce que le judaïsme est dialogue et démocratie. Pourquoi nombreux sont les Israéliens qui combattent pour la justice à rendre aux Palestiniens ? Parce que le judaïsme l'ordonne. Pourquoi les Israéliens reconnaissent-ils l'importance et la nécessité d'un Etat palestinien ? Parce que le judaïsme le prescrit. Encore faut-il poser les mêmes questions aux dirigeants arabes. Nous connaissons malheureusement leurs réponses depuis 1936.

 

En ce temps-là, le mandat britannique, à la suite de la commission Peel, avait décidé de la partition de la Terre sainte en deux États. Les Arabes répondirent par une intifada contre les Anglais. Le mufti Hadj Amin Housseini les poussa à la confrontation. C'est lui qui avait demandé aux nazis d'exterminer tous les juifs. Le même scénario tragique se répéta en 1947 où la 47e résolution fut rejetée, puis en 1967 où le sommet de Khartoum ne reconnut en aucune façon l'existence de l'Etat d'Israël, puis en 2000 quand Arafat répondit par une intifada à la proposition de Barak de lui rendre les 95 % des Territoires et la moitié de Jérusalem. A l'ouverture et à la vision d'un avenir, les leaders palestiniens opposent la régression et le regard en arrière. Le sommet de Beyrouth vient de montrer qu'ils ne cherchent pas à s'occuper de leur histoire, de la paix, de la tolérance et du progrès. Ceux qui ont décidé d'y participer ont totalement changé l'esprit de la proposition du régent d'Arabie, accueillie avec intérêt par le gouvernement israélien.

 

La violence a pour origine l'aveuglement des leaders palestiniens. Les Israéliens se défendent car ils sont engagés malgré eux dans le cercle de la violence. Ils sont attaqués : il faut bien qu'ils se défendent. Le judaïsme le leur ordonne par légitime défense surtout depuis ces attentats qui frappent aveuglément, tel celui de Natanya à la soirée du Seder de Pessah. Ce ne sont pas des militaires ou des policiers ou des agents secrets qui sont morts ou qui furent blessés, ce soir de grande spiritualité et de liberté. Ce sont des juifs traditionnels, en prière, en veillée biblique, fidèles à leur mémoire et à l'événement fondateur de l'humanité représentant la libération de l'esclavage et de l'oppression, qui furent abattus. Ce ne sont donc pas les Israéliens qu'on a attaqués mais des juifs.

 

Derrière Israël, derrière le sionisme, c'est le judaïsme qu'on veut abattre. Pourquoi ? Parce que l'Etat juif fut fondé en Terre sainte, 1 600 ans avant la naissance du prophète Muhammad – que la paix soit sur lui. Parce que Jérusalem fut déclarée capitale de l'Etat juif 1 600 ans avant la naissance du prophète Muhammad – que la paix soit sur lui. Parce que Jérusalem n'est jamais mentionnée dans le Coran, le livre saint de l'islam qui parle du Djihad à mener contre soi-même et contre le diable qui s'y blottit. Parce que les musulmans se tournent vers La Mecque pour prier et non vers Jérusalem, alors que les juifs ne peuvent prier qu'en direction de cette ville déclarée sainte depuis 3 000 ans, avant les chrétiens et avant les musulmans. Parce que Jérusalem a été occupée par les Perses, les Grecs, les Romains, les Ottomans en 1517 et par les Anglais en 1917. Elle n'a jamais été capitale d'aucun peuple arabe comme elle l'est depuis toujours pour le peuple juif. Et tel est le drame d'Israël : accorder aux Palestiniens un Etat non par devoir mais par don gratuit, par responsabilité à l'égard d'êtres humains qui ont besoin de recouvrer leur dignité et leur liberté bafouées par leurs leaders et sacrifiés à l'incompétence et à l'aveuglement de leurs dirigeants.

 

Le cercle de la violence, dans lequel ceux-ci engagent en retour de promesses financières et religieuses, ne peut que s'exaspérer à leurs dépens, car Israël ne peut-être effacé de la carte comme ils le pensent. Ils ont intérêt à briser ce cercle afin que les Israéliens ne soient plus obligés de se défendre, à s'asseoir à la même table qu'eux pour étudier les conditions d'existence d'un Etat palestinien nécessaire et légitime et à recevoir d'eux l'aide nécessaire à leur développement économique, social, et surtout politique. Il ne suffit pas d'arrêter la violence et la guerre ; il faut que les « Palestiniens » comprennent le bien qu'ils peuvent recevoir du seul état démocratique de la région. Ils savent bien que de tels courants et de telles manifestations en faveur des Israéliens n'existent dans aucun pays arabe.

 

La réalité est la suivante : le peuple juif est revenu sur sa terre, sur sa géographie prête à recevoir désormais son histoire après près de deux millénaires de souffrances, d'exclusions et de morts. Cette terre est à lui : il en a été dépossédé par les Romains en 70. Il a répété pendant deux mille ans environ : « L'an prochain à Jérusalem. » Ce n'est que justice. Malheureusement, cette justice a entraîné une injustice qui a déplacé des êtres humains ; car ceux-ci ont vu revenir les propriétaires légitimes. C'est en ce sens que les Israéliens ont le redoutable devoir de trouver une solution juste à cette conséquence malheureuse d'un retour légitime. Les Palestiniens pourraient-ils les y aider ? Ou sont-ils décidés à nier la légitimité du retour du peuple juif sur sa terre ?

 

Ce sera encore la grandeur d'Israël de créer un Etat palestinien qui n'a jamais existé auparavant et de l'aider à apprendre ce que signifie la liberté, le dialogue et la paix. Ce sera encore la noblesse d'Israël de fonder une citoyenneté palestinienne, inconnue dans l'histoire de la Terre sainte. Pourquoi ne rencontre-t-on pas dans l'un ou l'autre pays arabe un mouvement comme « La paix maintenant » (Shalom Akhshav) ? Pourquoi ne trouve-t-on pas un groupe d'intellectuels arabes proclamant la légitimité de l'Etat d'Israël ? Pourquoi aucun chef palestinien n'interdit-il qu'on dénigre, déforme ou salisse le judaïsme ? Pourquoi les leaders palestiniens cherchent-ils à convaincre leurs coreligionnaires que les efforts de paix d'Israël ne sont rien d'autres que les signes de son recul et de sa défaite ? Ils encouragent et légitiment ainsi les attentats ! Pourquoi la masse palestinienne n'a-t-elle d'autre choix que de se laisser confisquer et manipuler par ses chefs qui n'obéissent qu'à leurs propres intérêts financiers et politiques ? Pourquoi l'Europe ne demande-t-elle pas à Mahmoud Abbas des comptes sur l'emploi qu'il fait des millions d'euros qu'il en reçoit ? Pourquoi les musulmans français s'attaquent-ils aux synagogues où prient des juifs français ?

 

Pourquoi défilent-ils dans les grandes villes de France avec des slogans antijuifs ? Pourquoi se laissent-ils manipuler en France, pays de liberté, par leurs extrémistes et par leurs fanatiques ? Pourquoi n'essaient-ils pas de dialoguer lucidement et patiemment avec leurs compatriotes juifs et chrétiens pour trouver éventuellement une ouverture et une solution aux violences qui se commettent au Moyen-Orient ? Pourquoi transportent-ils au contraire cette violence en France, trahissant ainsi les lois de la République, les droits naturels de l'homme et, bien plus, l'idéal islamique de la spiritualité monothéiste ?


* Professeur des universités, écrivain et philosophe. Acteur efficace pour le rapprochement entre Juifs et Chrétiens

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives