Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 11:07




Si on devait qualifier les textes de la Thora de cette semaine on les résumerait par un mot : ISRAEL. En effet, D. a accordé à son peuple un pays où coule le lait et le miel. Mais en réalité, cette abondance n’est pas permanente. Elle est soumise à un ensemble de règles. Quand le peuple juif n’est pas sur sa terre, le sol de ce pays ne produit plus. Les deux mille ans qui viennent de s’écouler en sont la preuve criante. Depuis seulement une cinquantaine d’années, le désert s’est mis à refleurir.

En outre, la Thora impose à tout un chacun les actions de grâce, bénédictions récitées après un repas à base de pain. C’est une Mitsva positive inscrite sans ambages dans le chapitre 8 v. 10.

Il existe une sorte d’accord entre le comportement des humains et la réaction du sol d’Israël. On a l’impression que la météo sur ce pays ne se comporte pas selon les influences climatiques obéissant à des principes de la nature. Le produit terrien augmente selon un baromètre qui indique le pourcentage des lois divines appliquées. C’est ainsi que nous comprenons le sens du Bircate Hamazone, cette quadruple bénédiction récitée après avoir mangé du pain. La première s’adresse à D. pour avoir permis de subvenir aux besoins de tous. Elle fait probablement référence à la manne octroyée au peuple hébreu durant son séjour dans le désert du Sinaï. On dit que c’est Moché qui a institué cette première bénédiction. La seconde remercie D. de nous avoir accorder le pays « beau et vaste » ayant un sol fertile et nourrissant ses habitants. C’est Josué, premier dirigeant à avoir foulé le sol de cette contrée promise à son illustre prédécesseur Moché.

La troisième bénédiction spécifie le caractère sacré de Jérusalem lieu du Temple, seul garant de notre indépendance. D’après les commentateurs, ce sont les rois David et son fils Salomon qui l’ont introduite dans cet ensemble. La quatrième bénédiction qui est une suite de rappels des bienfaits divins commence par le terme Harahman, le miséricordieux. Il s’agit de D. qui a permis d’ensevelir les héros de Massada après le douloureux épisode de leur héroïque suicide. Les rabbins de l’école de Yavné ont introduit cette bénédiction pour ne jamais oublier la relation entre la terre et ses habitants. L’une produit et les autres prient.

 

 

 

 

 

Rabbin S.MALKA



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lionel Chaloum 17/08/2009 15:30

merci pour ce blog, simple mais tellement utile.
passez de bonnes vacances et revenez-nous vite pour nous motiver et nous donner envie de nous intéresser au judaisme.

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives