Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 08:41

ET DIEU CREA LA TERRE....

 

Lutter contre les changements climatiques, préserver la biodiversité et les ressources naturelles, faire évoluer les pratiques agricoles, comment développer la culture des O.G.M, le difficile rapport entre la santé et l'environnement, tels furent les principaux thèmes abordés, le mois dernier, lors du «GRENELLE» de l'environnement organisé à l’initiative du gouvernement français.

Si les mouvements écologiques, dont certains se sont transformés en parti politique, ont  réussi de réelles percées aux dernieres election europeenes, leurs combats, pour un environnement maîtrisé ont, pour autant, semble-t-il, permis de sensibiliser l’opinion publique sur ces questions, mettant l'accent sur l'urgence qu'il y a à venir en aide à un paysage environnemental fortement endommagé. Leur message est clair et de plus en plus entendu : il est plus que temps, pour le bien-être et l'équilibre de l'humanité toute entière, à l'heure de la mondialisation à outrance, de prendre conscience des mutations de notre planète due en partie aux avancées technologiques et scientifiques, mais aussi, et plus encore aux bouleversements naturelles.

L'environnement reconnait Nicolas Hulot, l'un des chefs du courant écologique, «est arrivé à l'âge de raison» et peut donc s'inviter tout naturellement à la tête des préoccupations, des habitants de ce monde, et des gouvernants, et devenir l'un des enjeux vitaux de société et du politique.

Un monde meilleur, un monde plus équilibré pour une société humaine, plus juste.

Différents règnes cohabitent sur terre : la flore, la faune, le minéral et l’homme. Tous sont indispensables à l’équilibre de notre planète.

L’ensemble de ces éléments est censé se mettre au service d'une évolution positive de l'environnement.

L’homme demeure le garant de ce respect. Il nous parait particulièrement utile de

Situer la position du Judaïsme en ce domaine.     

 

Chacun de ces mondes est mis en valeur par une célébration qui lui est propre par la célébration d’une journée anniversaire :


- Le végétal et le minéral-

Les arbres sont célébrés à Tou Bichevat, le 15 du mois de Chevat, à un moment où, les pluies sont déjà abondamment tombées, annonçant un réveil imminent de la Nature. A cette période, on commence à voir apparaître les premiers bourgeons sur les arbres, puis à s'émerveiller des premiers amandiers en fleurs...


- Les animaux - au mois de Eloul.

-L'ensemble de l'humanité célèbre son anniversaire le 1er Tichri  à  Roch Hachana .


Nous allons à présent montrer combien le Judaïsme est attentif au respect que l’homme doit porter au monde qui l’entoure.




La protection de la Flore :

Après avoir créé l’homme, Dieu lui fit faire le tour (du propriétaire !) du Jardin d'Eden S’adressant à l’homme, D… lui dit: «Quand D.ieu créa le premier couple, Il les bénit en leur disant: « Remplissez la terre et conquérez-la » (4). Conquérir la terre signifie se l’approprier ; en tirer profit. Cependant, quelles sont les limites à ne pas dépasser ?

Le Midrash Rabba (ecclésiaste VII, 13 sur verset réhé) nous apprend que lorsque.

«..Vois mon œuvre, combien sont-ils beaux et de premier choix...Fais attention de ne pas abîmer et détruire Mon monde car si tu le détériores, il n’y aura personne après toi pour le réparer. »

La Torah considère donc, que c'est à l’homme de se charger de la gestion du monde de manière ordonnée et responsable, et de ce fait il lui incombe le devoir d'éviter de le détruire.

Plus proche de nous, cette année en Israël est une année de Chemita «ou le repos des sols» qui a lieu tout les sept ans. Ce rite a pour fonction de redonner à la nature toute sa quiétude et lui rendre sa pleine liberté.   

Une manière de protéger les sols de la terre de la surexploitation.

Autre façon, pour le Judaïsme, de manifester son attention et sa considération à l'égard de la nature et de l’environnement : Tou Bichvat, la fête de l'arbre.

En inscrivant cette célébration dans le calendrier juif, nos sages, veulent rendre un hommage tout significatif à la magnificence et à la primauté de l'arbre au sein du règne végétal.

Toujours dans le domaine végétal, le croisement des espèces variées reste également proscrit, tout comme l'est la greffe du raisin sur le blé. Cet interdit a une explication. Chaque espèce doit pouvoir conserver ET garantir SA spécificité d’origine, atteindre SA maturité ET maintenir SA fonction initiale.

La protection de la Faune

Faut-il le rappeler ? Lorsque Dieu décide de détruire le monde par le déluge, il implorera Noé de sauver les animaux mâles et femelles du naufrage du navire dans lequel on les a embarqué. N'est-ce pas là un concept moderne de la protection de l'espèce animal ?

Envers l'animal, le Judaïsme adopte un comportement «humain». Il a le devoir de le nourrir, d'éviter de lui infliger une souffrance injustifiée, lui limiter le travail (par le repos Sabbatique).

Cela ne concerne pas uniquement le peuple juif, mais l’ensemble de l’humanité (lois nohahides), interdiction de consommer un morceau de viande arraché à un animal vivant (gen 9 4).

Le Talmud enseigne au peuple juif que l’homme ne doit se mettra à table qu’après avoir nourri ses animaux (Talmud Berakhot 40 a).

La Torah nous commande, par exemple, de ne jamais faire labourer la terre par le bœuf et l'âne, ensemble (Dt 22,10). On doit aider un animal tombé sous le poids de son fardeau à se relever (ex 23,5). On ne peut pas abattre une vache, une chèvre ou une brebis le même jour que son petit (Lev 22 28). De même, qu’il est interdit de prendre des oisillons ou des œufs en présence de la mère ( Deut 22, 6 - 7).

Mikael JOURNO

Rabbin de Fontenay-aux-Roses et de sa région

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives