Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 17:58



TRANCHES DE VIE 

Qui est donc le Juif apparemment religieux qui joue le quatrième mousquetaire sur les affiches électorales de la Liste Antisioniste ?

 Itinéraire de Jean-Baptiste Borreman, l'ancien communiste belge devenu le Juif antisioniste de service.

 

Sur les affiches de la Liste Antisoniste, il sourit avec ses trois complices, Dieudonné, Alain Soral et Yahia Gouasmi. Seulement, il y a une différence : les trois se présentent aux élections européennes dans l'Hexagone tandis que lui n'est là que pour servir de caution, pour permettre de dire que les candidats antisionistes sont tout sauf antisémites. Et ce dans la mesure où un vrai Juif, barbu et chapeauté de surcroît, les soutient.

 

Or, ce dernier a une curieuse histoire. Né et baptisé dans une petite ville proche de Bruxelles, Jean-Baptiste Borreman -puisque tel était son nom avant qu'il devienne Shmil Mordche - commence sa car¬rière « publique » en tant que communiste pur et dur. Si pur et si dur d'ailleurs que le militantisme en Belgique ne lui suffit pas. Il part donc s'installer en Allemagne de l'Est où, convictions obligent, il devient même officier dans l'armée. C'est aussi en Allemagne de l'Est, où il restera environ dix-sept ans, qu'il épouse sa première femme dont il divorcera lorsqu'elle refusera de le suivre sur le chemin de la conversion au judaïsme. Après ces années passées à l'Est, Jean-Baptiste revient vivre en Belgique, à Anvers, sans que l'on sache les réelles motivations qui président à ce retour à la case départ.

 

Quasiment immédiatement, il cherche à se convertir. Il est aidé dans sa démarche par des gens de bonne foi qui ne se doutent pas de ce que va devenir l'apprenti converti. Mais outre-quiévrain, il n'y a pas d'instances de conversion. Jean-Baptiste Borreman traverse donc la frontière et vient se convertir devant un beit-din français. «Le beit-din était dirigé par un rabbin. Dans la mesure où Borreman ne considère pas les sionistes comme des Juifs, je ne sais

pas quelle valeur peut avoir sa propre conversion à ses yeux », explique Pinhas Kornfeld, membre du Consistoire de Belgique et l'un des responsables de la communauté juive d'Anvers, laquelle a depuis longtemps « mis à la porte » Schmil Mordche et qui rappelle régulièrement cette exclusion.

Des discours partout où les pro palestiniens veulent bien l'inviter

Quoi qu'il en soit, à peine est-il devenu Schmil Mordche (version yiddish et abrégée de Shmouel Mordechai), que l'intéressé rejoint la communauté Satmar d'Anvers. « Beaucoup de membres de cette communauté se sentent mal à l'aise avec lui, explique un Anversois. Il en a d'ailleurs déjà été mis à la porte puis il est revenu parce qu'il y a chez les Satmars, quelques personnes qui sont ses amis. Et que les gens ont peur d'eux»

.

Silencieux pendant une courte période, S. Mordche se lance très vite dans des activités « d'un antisionisme enragé », selon l'expression même de P. Kornfeld. Il veille ainsi devant l'hôpital français où Yasser Arafat se meurt, intervient à la radio et à la télévision hollandaise lorsque la Haute Cour de Justice de La Haye se penche sur la question du mur de séparation en Israël et participe aux activités du Centre Zara, une association musulmane chiite du nord de la France. Pour mémoire, celle-ci a organisé, en juillet dernier, une conférence pour que se forme « une alliance stratégique amicale entre judaïsme et is¬lam contre le sionisme » à laquelle était bien évidemment présents S. Mordche mais aussi Mohamed Latrèche, responsable du Parti des Musulmans de France et ami du négationniste Serge Thion.

Outre ces événements médiatiques, S. Mordche tient des discours partout où les pro-palestiniens veulent bien l'inviter. En Belgique, bien sûr, mais aussi dans l'Hexagone comme en témoigne son intervention, le 3 mai dernier, à Nanterre, lors d'un événement intitulé « Stop au conflit en Palestine », auquel participaient cheikh Hassan Bounamcha, imam à Aubervilliers et cheikh Zakkaria Seddoki, membre de l'association mondiale des Oulémas. De source sûre et si l'on excepte les grands événements médiatiques, S. Mordche est payé pour un certain nombre de ses interventions.

Ce dernier possède aussi un site internet dénommé « Yeshouroun » où il dit puiser ses sources spirituelles chez Rav Shimshon Raphaël Hirsch et ses descendants. Or, ces derniers qui dirigent la communauté de Washington Heights à New York ont plusieurs fois désavoué les activités des amis idéologiques de S. Mordche, la faction extrémiste des Netourei Karta. Sur le site, on trouve aussi, pêle-mêle, un appel à voter Dieudonné, des invectives contre « le collabo (Mahmoud) Abbas » traité de « cochon sioniste bête et méchant » et une diatribe délirante de la compagne du chef, Hadassah Borreman qui écrit notamment : « Le CRJF et les organisations sionistes équivalentes dans les autres pays sont le lobby sioniste, le Mossad, ce sont de gros hypocrites, de gros racistes, de gros antisémites qui instillent le poison du sionisme partout où ils ont accès pour exercer leur influence dans les déci¬sions : dans les gouvernements, les communautés juives, l'enseignement, les médias el associations de bienfaisance».

Reste une dernière question. Si l'on comprend bien l'intérêt pour certains de voir un Juif avec barbe et shtreimel, « quelqu’un qui a l'air comme un Juif » comme dit ui autre Anversois, prendre officiellement le: positions qu'il prend, on a plus de mal i cerner les motivations du sieur Borremai qui ne semble s'être converti que pour s'ei prendre aux Juifs. « Pourquoi a-t-il voulu devenir juif, demande P. Kornfeld ? Peu être était-il antisémite avant et qu'il l'es resté après ? Ou peut- être se sentait-il m£ d'avoir quitté ces anciennes conviction communistes et qu'il a ainsi trouvé 1 moyen de cultiver ses anciens idéaux anti impérialistes et anti-américains ? ». Quelle que soit la réponse, le peuple juif n'a ps gagné grand chose dans l'affaire.

Catherine Garso

                                                                                                                                                                                 Actualité Juive

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives