Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 14:42




Chavouot

La grande révolution abrahamique qui deviendra le projet de la nation d’Israël s’exprime dans cette éminente découverte que D. est à la fois le Créateur des Cieux et de la Terre, et qu’Il est le Père de l’humanité. Selon le bel aphorisme de nos sages : « Pourquoi le Saint, béni soit-Il, créa-t-Il à l’origine un seul homme et une seule femme (et non pas toute une humanité, comme Il avait créé toutes sortes d’animaux ou de plantes) ? C’est afin que personne ne puisse se prévaloir d’une supériorité ancestrale : mon père était plus grand que le tien ! » De tragique mémoire, on se souvient que le nazisme fonda son discours sur une pseudoscience, posant une hiérarchie entre la race supérieure et les races dites « inférieures » où avaient été placés les Juifs et les Tsiganes.

 

Lorsque D. s’est révélé au mont Sinaï, ce principe d’une égalité entre les hommes et les peuples a été renouvelé dans la première Parole : « Je suis l’Eternel ton D. qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison d’esclavage ». A Chavouot, D. ne s’est pas révélé comme le Créateur, mais comme le Libérateur de toutes les oppressions, de toutes les servitudes. Le fait que le verset s’exprime au singulier « ton D. » met en exergue la responsabilité de chacun dans l’application de ce principe. Malheureusement les nations n’ont pas su ou n’ont pas voulu entendre la voix, et l’Histoire - nous Juifs le savons que trop - n’a été qu’un espace de domination, domination militaire, domination économique. C’est pourquoi le Talmud considère l’époque messianique comme la fin de tous les asservissements.

Aux deux tentations citées, une troisième hégémonie veut s’imposer : la domination religieuse. Elle s’est exprimée récemment par la bouche d’un évêque révisionniste, quand en minimisant au possible la Shoah, il se fondait sur la veille doctrine de l’Eglise, du Verus Israël. Mais soyons reconnaissant à l’Eglise de France d’avoir réagi avec vigueur et détermination contre de tels propos.

L’autre tentation vient de l’islamisme radical qui voudrait imposer par la propagande, la haine et les armes une seule religion au genre humain. Là encore, nous savons que ces courants radicaux ne représentent pas tout l’islam, mais ils interpellent autant les démocrates que les croyants épris de paix et de dialogue à une vigilance permanente.
A nos yeux, il suffirait de méditer le Décalogue, ces dix Paroles, ces dix Commandements pour y découvrir les fondements d’une société juste et pacifiée. Le judaïsme n’a jamais voulu imposer sa foi, il n’a jamais affirmé « en dehors de la Synagogue point de salut » ; par contre il a toujours prôné que religion et morale marchaient ensemble, et que tous les peuples étaient de ce fait interpellés par les paroles divines. Ce n’est pas pour rien que parmi les héros de Chavouot, nous trouvons Yitro et Ruth.

Hag saméah !

 

Joël Mergui
Président du Consistoire Central

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives