Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 14:44




RABBI CHIMON BAR YOHAÏ

 

Rabbi CHIMON fait partie de la seconde génération qui a vécu après la destruction du second Temple et qui fut une période de souffrance pour les enfants d’Israël, brimés par les décrets de l’empire romain.

 

Rabbi Chimon était un disciple de Rabbi AKIBA. Au cours d’une épidémie, 24.000 élèves de Rabbi AKIBA périrent. Rabbi AKIBA transmit alors à cinq de ses élèves et ce sont eux qui rétablirent la Thora : Rabbi YEHOUDA – Rabbi MEÏR – Rabbi CHIMON – Rabbi YOSSEI – Rabbi HANINA BEN HAKHINAÏ.

 

Rabbi AKIBA leur disait : « Mes enfants ! Les premiers ne sont morts que parce qu’ils se jalousaient les uns les autres. Faîtes attention de ne point faire comme eux ! « 

 

Rabbi CHIMON est né en Galilée.Il a quitté ce monde le 18 IYAR, le 33° jour du OMER. Ce jour est pour tous les juifs un jour de HILLOULA ; de nombreux pèlerins viennent se recueillir sur sa tombe à MERONE. Rabbi CHIMON disait que l’étude du zohar active la venue du MACHIAH

 

   Lag Ba'omer

 

 

Lag Ba'omer (dans la tradition ashkenaze) ou Lag la'omer (dans la tradition séfarade) est une fête juive célébrée le 33e jour du décompte du Omer, à la date hébraïque du 18 Iyar, c'est-à-dire courant mai dans le calendrier occidental.

La coutume sépharade est d'appeler cette fête Lag La'Omer (33 du Omer) plutôt que Lag Ba'Omer (33 dans le Omer). Cette dénomination est plus conforme à la grammaire hébraïque.

 

Origines de la fête :

 

Le Omer était à l'origine une période joyeuse, entre la fête de la sortie d'Égypte et celle du don de la Torah.

Le Talmud  enseigne qu'au temps de Rabbi Akiva, 24.000 de ses étudiants moururent d'une mystérieuse plaie d'origine divine, "parce qu'ils ne se respectaient pas mutuellement".

Les Juifs célèbrent Lag Ba’omer comme le jour où cessa cette plaie.

 

Certains estiment que cette plaie était l'armée romaine, et que la première génération d'étudiants de Rabbi Akiva mourut lors de la révolte de Bar Kokhba, dans laquelle Rabbi Akiva fut une figure majeure.

Cette interprétation "militaire" rendrait également compte de la coutume d'allumer des feux de joie le soir de Lag Ba’omer, car ces feux étaient utilisés comme signaux en temps de guerre.



 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ayelet sela 03/05/2009 15:56

N'oublions pas que le Rabin AKIVA pensait qu'il fallait aimer son prochain comme soi même.
Du reste ses disciples étaient arrivés à un niveau spirituel très élevé.
La période qui noussépare de Shavouot doit nous permettre de construire et d'élever plus encore notre néfesch notre âme juive afin de recevoir notre Tora.Notre Tora est la quintessence d' Israel . A la sortie d'Egypte,nous rappelle LEVI-YTSAK de BERDITCHEV, les enfants d'Israelétaient
600.000 et la Tora compte environparmi 600 000 lettres...Elle fut donnée dans le désert librement au peuple d'Israel dans un lieu qui n'appartenait à personne. Depuis ISRAEL a gardé la TORA et la TORA a gardé ISRAEL. c'est le secret de notre survie.
AYELET SELA ayelet747@hotmail.com

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives