Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 09:30


Quel plus beau symbole que cet arbre à qui D.ieu a donné la forme d'une Ménora !



LA FETE DE TOU BICHVAT (Le nouvel an des arbres)



Origine de la fête

Quelle est la fête dont il n’existe aucune mention dans le Choul’hane Aroukh et dont les rites sont variables d'un pays à l'autre et d'une communauté à l'autre ?
Quelle est la fête qui n'a aucun symbole bien spécifique, comme la Matsah à Péssa'h ou l'Étrog à Soukot ?
Il s'agit de Tou Bichevat qui a lieu comme son nom l'indique le 15 du mois de Chevat*.
En hébreu, cette fête prend le nom de Roch Hachanah La Ylanot (le Nouvel An pour les arbres).

Tou Bichevat est, principalement, une fête liée aux offrandes de la dîme des primeurs.
En Israël, du temps du Bét Hamikdach, la date du 15 Chevat est déterminante pour le prélèvement des dîmes sur les primeurs.
Ainsi, tout bourgeon et bien entendu le fruit qui suivra, s'il apparaît après le 15 Chevat appartiendra à l'année (fiscale) suivante.
Tant que le peuple juif vivait d'agriculture sur sa terre, cette fête avait un sens. C'était l'occasion de réjouissances, surtout qu'à cette date l'amandier commence à fleurir, annonçant le printemps proche.

Avec la destruction du Temple et l'exil du peuple juif, la terre fut abandonnée. L'agriculture tomba en déclin et ce qui était un jardin fleuri devint un désert désolé. Malgré l'éloignement, le peuple juif restait cepen dant attaché à sa terre et à ses traditions. Et comme bon nombre de traditions, celles-ci prirent des significations supplémentaires.

L'aspect agricole céda la place au sentiment d'attachement profond à la terre d'Israël. Ne pouvant apporter la dîme à Jérusalem, on s'est mis à consommer des fruits pour rappeler cette dîme des primeurs le coeur du peuple juif battait toujours au même rythme que celui de la terre d'Israël.
Qu'il y ait un mètre de neige, comme en Pologne, ou un froid glacial comme dans la plupart des pays d'Europe en cette période, dans le coeur des juifs c'était le début du printemps.

A défaut d'admirer des amandiers en fleur, on essayait de savourer une coupe avec des fruits et principalement des fruits d'Israël (blé, orge, raisin, figues, grenades, olives, dattes).

Alors que pour la prière on tourne sa face vers Jérusalem, affirmant la centralité spirituelle de la terre d'Israël, à Tou Bichevat on consomme des fruits pour affirmer la centralité physique de la terre d'Israël, l'attachement viscéral à la terre des ancêtres.
Tou Bichevat est alors redevenue la fête de l'arbre, la fête de la végétation.
Fête écologique par excellence,  le Nouvel An des Arbres, est le symbole du renouveau, de la foi d'Israël en son avenir, ainsi que De l'Avenir de l'Homme,

 Chaque année les enfants des écoles se rendent dans les bois pour planter des arbres.

En France, les enfants des Centres Communautaires et du Talmud Torah en font de même. Une tradition que nous ne devons à aucun prix se laisser perdre.

                                                                                                       C.S.

 

* Cette année, Lundi 9 Février 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

edy 10/02/2009 18:58

cet arbre s'appelle le "MORIAH"

GALLAND Martine 10/02/2009 08:30

COMMENT S'APPELLE CET ARBRE?
MERCI POUR L'INFO. MG

Présentation

  • : Le blog de Claude SICSIC
  • Le blog de Claude SICSIC
  • : La vie d'une communauté
  • Contact

Profil

  • Claude SICSIC
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste
  • Responsable communautaire, j'ai souhaité créer, avec ce blog, le lien humain et amical qui nous fait tant défaut dans ce monde égoïste

Recherche

Archives